..."/>

Coupe de la Confédération : Face à Asec Mimosas, V Club à l’épreuve de la finition

Pour la deuxième journée de la phase des poules de la Coupe de la Confédération, l’Association sportive V Club accorde, ce mercredi 16 mai, à partir de 15 heures, son hospitalité au club ivoirien d’Asec Mimosas. Rendez-vous fixé au stade des Martyrs de la Pentecôte dans la commune de Kinshasa.

Un match que les Dauphins noirs de la capitale congolaise ont l’obligation de remporter afin de garder intactes leurs chances de franchir cette étape au bout de la course.  A ce niveau de la compétition, il n’est plus question de ménager les sorties afin de ne se concentrer que sur les matches livrés à domicile. Sur n’importe quelle pelouse, l’objectif est de prendre quelque point.

Lors de la journée d’ouverture, les Mimos s’étaient imposés à domicile sur les Ghanéens d’Aduana Stars. Un petit but leur  a permis de prendre momentanément la tête de ce groupe A coupe-gorge. L’AS V Club a fait un beau voyage à Casablanca. Elle a tenu le RAJA en échec, lui imposant un nul blanc dans ses installations et devant son public.

Ce mardi, V Club n’a pas droit à l’erreur. Evoluant à domicile, on n’attend de lui qu’une victoire. L’heure est venue de s’exorciser, de sortir de cette sorte d’envoutement qui a fait que l’équipe de Jean-Florent Ibenge ne sache pas concrétiser les nombreuses occasions qu’elle se crée au cours de ses sorties dans la grande marmite de la commune-mère. En termes de possession de la balle, les « Bana Mbongo » n’ont pas leur pareille sur le plan local.

Le blocage se fait au niveau de la finition, avec des ratés parfois incroyables. On l’a vécu en seizièmes de finale de l’actuelle C2 de la Confédération africaine de football. Quand les Véclubiens ont été incapables de battre à Kinshasa, d’une manière plus radicale, la modeste formation de La Mancha de Pointe-Noire.

Ils se sont pourtant éclatés dix jours plus tard sur les rives de l’océan Atlantique de la République du Congo en marquant cinq buts en 90 minutes. Même si l’adversaire n’est plus le même, Jean-Marc Makusu Mundele et ses amis sont appelés à rassurer les Moscovites.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?