..."/>

Le ministre Thambwe Mwamba satisfait de l’évolution des travaux de réhabilitation de la prison de Luzumu

Alexis-Thambwe-Mwamba_000_P_0

 Le ministre national en charge de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, à la tête d’une forte délégation composée respectivement de son collègue des ITPR Thomas Luhaka, de la représentante du ministre de la santé, de Directeur Général de l’Office des Routes ainsi que d’autres personnalités venues au Kongo Central a effectué une visite d’inspection des travaux de réhabilitation de la prison de Luzumu le vendredi 28 mai 2018. Et à l’issue de la visite, il s’est dit satisfait de l’évolution desdits travaux.

Accueilli à son arrivée au chef-lieu du territoire de Kasangulu situé dans l’ex. District de la Lukaya par le Gouverneur Jacques Mbadu avant de se rendre à la prison de Luzumu, Alexis Thambwe Mwamba a visité de fond en comble toutes les installations de cet important centre pénitencier, en l’occurrence le pavillon de détention avec ses blocs 4, 5 et 6 jusqu’à celui dit de haute sécurité en passant par le site de captage d’eau ; a cependant formulé quelques observations en direction des responsables de l’entreprise Entraco chargée d’exécuter les travaux de réhabilitation de cette prison dont la date d’inauguration, d’après l’Ingénieur Samy Dimbu, conducteur des travaux au sein de l’entreprise précitée, sera annoncée incessamment.

Pour ce technicien, les travaux dans leur ensemble tant du côté du pavillon de haute sécurité que des blocs 3 et 2 jadis fortement délabrés ont déjà atteint 98 % de leur exécution. Ce qui revient à dire que les trois bâtiments qui composent les blocs 6, 5 et 4 ont été tous réhabilités dans leur partie extérieure.
Pour l’heure, on procède à la pose des matériels pour entamer au plus vite les travaux internes de finissage de ces  blocs avant d’aborder ceux du site de captage d’eau.

A noter qu’avec sa capacité d’accueil maximum de 250 détenus, la prison de Luzumu recevra sous peu ses premiers détenus  qui, sauf imprévu, proviendront de la prison centrale de Makala, à Kinshasa, en vue de désengorger ce centre pénitentiaire  présentement très saturé.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?