..."/>

Imam Abdallah Mangala exhorte les musulmans à continuer avec le bon cœur du Ramadan

Imam Abdallah Mangala

La Communauté des Islamistes du Congo  (COMICO) a clôturé le Vendredi 15 Juin 2018,  la rupture du mois de Ramadan. La grande cérémonie s’est déroulée à l’esplanade du stade des martyrs de Kinshasa.  L’ambiance était bien au rendez-vous afin de donner à cette journée tout son éclat. Déjà, aux environs de 09 heures, la mise en place était terminée et tout était prêt pour célébrer ce grand événement qui témoigne de la soumission des adeptes de l’islam aux recommandations coraniques.

Selon le Président des Conseils islamiques de l’Afrique Centrale, Orientale et Australe et Président de la Fondation Mohammed VI, Imam Abdallah Mangala Luaba, le mois de Ramadan est la période  où les musulmans, par ordre, observent, le jeûne de la  levée au couché du soleil. Ils ne mangent pas, boivent pas, ne font pas de loisir, ni de plaisir.

L’homme se dirige comme un ange. Le mois du Ramadan, explique-t-il est divisé en trois décades. Il s’agit notamment de la miséricorde et du pardon ;  être loin du feu, de l’enfer ; et de la nuit du destin, une nuit bénie par Allah (Dieu).

Pour lui, la fête de la fin du mois de Ramadan s’explique par le fait que terminer parfaitement son mois de Ramadan est une grande bénédiction de la part de Dieu. La personne qui a bien exécuté son mois de Ramadan est expiée de ses péchés et devient comme un ange. « Quand un musulman termine parfaitement son mois de Ramadan, il doit se sentir heureux et joyeux.

C’est pourquoi nous avons la fête de rupture », a-t-il précisé en ajoutant « Après avoir obéi, respecté et s’être discipliné correctement, le musulman a renouvelé sa force et son énergie sur le plan spirituel. La force d’être parmi ceux-là qu’Allah a choisi. Le croyant a élevé le niveau de la foi. Il est béni et ses prières sont exaucées ».

Une invitation  

Toutefois, l’Imam a regretté le fait qu’il y a des musulmans qui après le mois de Ramadan reviennent à leurs anciennes habitudes. Pour lui, l’objectif du mois de Ramadan c’est la formation spirituelle. « Si les fideles respectent et obéissent les obligations, la loi sur le jeûne durant tout le mois de Ramadan et dès que c’est fini, ils reviennent comme ils étaient dans le temps alors cela ne sert à rien. Ils n’ont rien compris de ce mois », a-t-il déclaré. Ce dernier martèle qu’il ne s’agit pas d’une question d’habitude mais une formation qui augmente la foi d’un musulman envers Allah.

Le mois de Ramadan peut provoquer à l’homme une croissance dans la conviction. Il fortifie l’homme. « L’Islam nous demande de suivre les obligations de ce mois pour que nous endurons les autres mois qui restent en mettant en pratiques les vertus, les bonnes manières, la moralité, en restant en communion avec Allah.

Voilà la formation que nous suivons au long de ce mois », a appuyé l’Imam Abdallah Mangala Luaba qui a également fait savoir que le mois du Ramadan est aussi appelé mois du Coran parce que le Coran a été révélé durant le mois de Ramadan. Ce qui fait que, pendant ce mois, les musulmans sont aussi appelés à lire chaque jour une partie du Coran jusqu’à parcourir au moins tout le Coran à la fin du Ramadan.

 Pour terminer, le Président des Conseils islamiques de l’Afrique Centrale, Orientale et Australe a exhorté les musulmans à continuer avec l’attitude de prière du mois de Ramadan en mettant en pratique les vertus, les bonnes manières, la moralité qu’ils ont appris pendant ce mois.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?