..."/>

Au terme d’une journée de réflexion à Kinshasa : Des mouvements citoyens et des Organisations de la société civile en synergie

Forum des défenseurs internationaux des droits humains pour l’éducation et le développement(FODIDH) a organisé le lundi 16 juin 2018 à Kinshasa dans la salle des conférences de la Paroisse St Joseph à Matonge, dans la commune de Kalamu , une journée de réflexion en vue de  la création d’une synergie regroupant les mouvements citoyens et les organisations de la société civile de défense et de promotion des droits de l’homme.

« Ensemble nous devons lutter, ensemble nous devons combattre et vaincre les médiocres, ensemble nous allons établir un état de droit ,ensemble le Congo sera un pays démocratique , ensemble le Congo sera un pays nouveau et prospère », a lancé FODIDH qui lance un appel à l’unité de la société civile et des mouvements citoyens pour bien mener les actions.

C’est ainsi que Christopher Ngoyi Mutamba, défenseur des droits de l’homme et acteur important de la société civile était présent à cette journée de réflexion sans oublier  le syndicaliste Jean Bosco Puna, Dieudonné Kabasonga de l’œuvre Sociale pour le Développement(OSD) ainsi que certains leaders des mouvements citoyens comme Filimbi, ECCHA.

A cette occasion, le FODIDH  a également procédé à l’exposition photos  des leaders des mouvements citoyens arrêtes et tués ce dernier temps en RDC comme Luc Nkulula wa Mwamba de Lucha et Rossy Mukendi Tshimanga Mpandanjila du collectif 2016.

FODIDH a lancé un appel pour dire non aux enlèvements et tortures, arrestations arbitraires, atteintes à l’intégrité physique, traitements inhumains et dégradants, traitements atroces, tracasseries …dont sont victimes les défenseurs des droits de l’homme et les activistes pro démocratie.

C’est à ce titre que le Forum des défenseurs internationaux des droits humains pour l’éducation et le développement a déploré la détention prolongée des activistes pro démocratie membres de Filimbi à savoir Carbonne Ben wa Beya, Palmer Kabeya… incarcérés à la prison centrale de Makala suite à leur mobilisation de la population pour la marche pacifique organisée par le comité Laïcs de coordination (CLC) le 31 décembre 2017.

Forum des défenseurs internationaux des droits humains pour l’éducation et le développement dénonce le traitement inhumain et dégradant qui nécessitent l’évacuation à l’étranger de Gérard Mulumba dit Gecoco.

Depuis leur arrestation, ces militants membres de Filimbi ont totalisé 200 jours mais l’état de santé de certains d’entre eux pose problème. « Stop à la torture et aux poursuites judicaires infondées, stop au non respect de l’Accord du 31 décembre 2016 et respect des lois électorales », a martelé FODIDH.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?