..."/>

Soucieux des élections crédibles en RD Congo : AGV invite la CENI à organiser des élections qui tiennent compte des irrégularités

ceni logos

A travers l’appel lancé, Loli Nkema plaide  pour le vote d’une loi supprimant le seuil de représentativité et qui revoit à la baisse la caution exigée aux candidats

Le processus électoral en cours en République Démocratique du Congo est marqué par de vives incertitudes et une forte crise de confiance entre notamment la CENI, l’opposition et la société civile. Les points d’achoppement portent sur le fichier électoral, la machine à voter, le remplacement du rapporteur de la CENI, la candidature de Kabila…

Tous ces points et tant d’autres divisent les congolais et prouvent à suffisance que le processus en cours est entaché d’irrégularités. C’est dans ce cadre précis que l’Alliance  pour la  Gouvernance des Valeurs(AGV) invite, à travers M. Loli Nkema son président national, la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) à tenir compte de toutes les irrégularités soulevées par l’opposition et une bonne frange de la population congolaise en vue d’organiser des élections qui soient crédibles, apaisées et transparentes.

L’AGV contre le Seuil et cautions exorbitantes

Précisant que son parti s’organise pour les élections qu’il espère bien qui seront organisées d’ici à la fin de l’année 2018, Loli Nkema Liloo a fait savoir qu’à l’instar d’autres partis, l’Alliance pour la gouvernance des valeurs a posé quelques  préalables parce qu’il tient aux élections crédibles, apaisées et transparentes auxquelles tout le monde pourra participer sans crainte d’être floué ou même marginalisé.

Parmi ces préalables, l’AGV cite le seuil de représentativité qu’il considère d’ores et déjà comme étant anticonstitutionnel et des cautions exorbitantes qui ne tiennent pas compte des conditions sociales des congolais. Concernant la question relative à la caution, Corneille Nangaa est appelé à faire des calculs qui tiennent compte du taux de chômage estimé à 60% et  des salaires  moyens des congolais.

Dans le même ordre d’idées, le parti de l’opposition cher à Loli Nkema demande à la Commission Electorale Nationale Indépendante de ne pas faire usage de la machine à voter et de retirer du fichier électoral les électeurs sans empreintes digitales.

« Je demande au Parlement de voter une loi qui supprime le seuil et qui prévoit la baisse de la caution. Au gouvernement de respecter entièrement l’accord de la Saint Sylvestre en ce qui concerne la décrispation politique et de garantir la sécurité des uns et des autres. J’invite toutes les institutions concernées à lever toute équivoque et à corriger les incongruités du processus électoral par des partis politiques afin d’aboutir à la tenue des élections crédibles, apaisées et conformes à la constitution », a-t-il souligné.

Il convient de rappeler que l’Alliance pour le gouvernement des valeurs(AGV) est un parti qui prône naturellement la bonne gouvernance, l’équité, la justice et les valeurs humaines qui sont au centre de l’action publique.
Créé en 2010ce parti s’organise tant bien que mal pour participer à l’avènement d’un Congo nouveau.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?