..."/>

Préparatifs en vue d’une candidature commune de l’opposition : L’UDPS, le MLC et l’UNC se sont concertés hier

UDPS, le MLC et l’UNC

Une rencontre est projetée pour le mois de septembre entre les candidats opposants ayant postulé à la présidence de la République en vue de discuter sur la possibilité de désigner un candidat commun de cette famille politique.  « La question est à l’ordre du jour, nous aurons  cette rencontre  à l’étranger parce que  vous savez  que certains d’entre nous ont été empêchés de rentrer au pays ».  C’est ce qu’ont déclaré hier lesdits candidats.

« La règle d’or, c’est la flexibilité, a dit Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi.  Mais aussi, chacun de nous devra brandir son programme et on va discuter comme des hommes en se regardant dans les yeux. Au finish, on attendra la fumée blanche comme à l’élection du pape ».

C’est à ce propos que le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, celui de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi ainsi que la secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo(MLC), Eve Bazaiba se sont rencontrés hier jeudi 9 août à Kinshasa.

Il est question pour eux d’échanger sur la problématique de la candidature commune de l’opposition politique congolaise, en vue de l’élection présidentielle du 23 décembre prochain. La machine à voter figure également au menu de leurs échanges. Le véritable problème n’est pas de désigner le candidat unique mais plutôt de savoir le pourquoi de la machine à voter.

Notons pour rappel que lors de la seconde guerre mondiale, pour arrêter les bombardements aériens des Allemands, les alliés n’ont pas cherché à améliorer le style ou le système de combat, mais ils ont bombardé carrément les usines de fabrication de ces avions.

Par Julie Muadi

*

*

Monter

Login

Lost your password?