..."/>

Interdiction des sacs en plastique: les supermarchés font payer les sachets biodégradables

sachets biodégradables en rdc

Entre-temps, le gouvernement insiste sur le strict respect du Décret contre la pollution plastique, alors que les sociétés de fabrication des boissons sucrées continuent à inonder Kinshasa avec leurs bouteilles en plastique!

Dans chaque supermarché à travers la ville de Kinshasa après le shopping, le client doit se procurer d’un sachet biodégradable qui est directement pris en compte dans la facture. Dans certains supermarchés, il faut ainsi débourser au moins 200Fc pour avoir ce sachet qui est obligatoire.

Certains clients sont même surpris de voir le frais du sachet biodégradable défalqué implicitement sur leurs factures sans même avoir des explications au préalable. Ce qui pose des problèmes pour ceux qui s’amènent avec de l’argent bien calculé, et qu’ils n’ont rien à ajouter pour payer ce fameux sachet biodégradable.

Entre-temps, le gouvernement congolais insiste sur la stricte application du Décret du Premier ministre contre la pollution par les plastiques en RDC. Une décision réitérée lors de la dernière réunion, du 27 août 2018 dernier, entre les ministres d’Etat en charge de l’Economie, celui du Commerce extérieur ainsi que le ministre de l’Industrie.

Cette séance de travail a fait suite à la plainte de la Fec (Fédération des entreprises du Congo) relative à la mesure prise portant sur l’importation, la production et la commercialisation des sachets non biodégradables en RDC. Pour la FEC, l’applicabilité de ces textes réglementaires pose un sérieux problème et empêche les opérateurs économiques d’exercer leurs activités dans un climat des affaires apaisées.

C’est ainsi que les trois ministres ont réagi en persistant que ce Décret du Premier ministre ne subira d’aucune exception, et doit être appliqué par tous. C’est d’ailleurs pour cette raison que, les membres de ce patronat ont invité à une rencontre avec les inspecteurs de l’Etat congolais pour réexaminer et trouver des solutions par rapport à leurs réclamations.

Aussi, le gouvernement a saisi cette occasion pour mettre en garde tous les opérateurs économiques véreux qui brandissent une prétendue lettre venant du ministère de l’Economie et qui sursoit le Décret du Premier ministre. Il rappelle que les missions de contrôle vont continuer leur travail. Cette mesure gouvernementale ne concerne pas seulement la ville de Kinshasa, mais toute la RDC. Tous les commerçants, y compris les grandes surfaces, ainsi que les vendeurs d’eau en sachets sont concernés.

Une autre chose ce que, les sociétés de fabrication des boissons sucrées continuent à inonder Kinshasa avec leurs bouteilles en plastique, sans être inquiétées ou sommées d’arrêter cette pratique.

Par Lucien K.T

*

*

Monter

Login

Lost your password?