..."/>

Présidentielle 2018 : Kengo, Makila et d’autres notables du Grand Equateur s’alignent derrière le candidat Shadary

R. Shadary

Décidément, Léon Kengo wa Dondo n’a pas fini de surprendre. Comme pour faire oublier sa dernière sortie médiatique  qui a fait couler tant d’encre et de salive et au cours laquelle il n’avait pas hésité à plaider pour la participation de Jean-Pierre Bemba Gombo et Moïse Katumbi Chapwe à  l’élection présidentielle prévue le 23 décembre prochain, le président du Sénat vient finalement de s’aligner officiellement derrière Emmanuel Ramazani Shadary,  candidat choisi par le Président Joseph Kabila, autorité morale de la Majorité Présidentielle (MP) et de la plate-forme électorale FCC (Front Commun pour le Congo), pour la course à la magistrature suprême.

Ce choix, Léon Kengo wa Dondo  vient de l’exprimer en prenant part, aux côtés de José Makila, Vice-premier ministre en charge des Transports et Voies de Communication, ainsi que  d’autres notabilités de l’ancienne province de l’Equateur, à la cérémonie organisée le vendredi 31 août 2018 au Fleuve Congo Hôtel, pour exprimer le soutien du Grand Equateur au candidat choisi par Joseph Kabila pour la présidentielle 2018.

Au cours de cette cérémonie voulue riche en couleurs  et à laquelle a également pris part l’ex-opposant Jean Lucien Bussa, ministre d’Etat en charge du Commerce extérieur, les notabilités de l’ancien Equateur aujourd’hui éclaté en cinq provinces (Nord-Ubangi, Sud-Ubangi, Tshuapa, Mongala, Equateur) ont exprimé leur soutien tous azimuts au candidat Shadary (qui était présent à cette soirée) pour la prochaine présidentielle.

S’exprimant au nom de toutes les notabilités du Grand Equateur, José Makila a même remis quelques symboles, notamment une pirogue, une flèche, une tortue, …au candidat choisi par Joseph Kabila. Ramazani Shadary, qui connaît très bien l’ancienne province de l’Equateur pour y avoir effectué des tournées lorsqu’il était à la tête du ministère de l’Intérieur et Sécurité, a remercié les organisateurs et promis de ne pas oublier cette partie du pays s’il est élu à l’issue de la présidentielle.

Par DMK

*

*

Monter

Login

Lost your password?