..."/>

Ebola au Nord-Kivu : 98 cas confirmés dont 58 décès et 33 guérisons

Ebola au Nord-Kivu rdc

Le ministre national de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga a animé samedi à Kinshasa une conférence de presse au cours de laquelle il a présenté le dernier bilan de l’épidémie de maladie à virus Ebola qui sévit depuis juillet 2018 dans la province du Nord-Kivu, au Nord-est de la RDC. Il avait à ses côtés le directeur de l’Institut National de Recherches Biomédicales (INRB), le professeur Jean Jacques Muyembe Tamfum. Le ministre de la Santé a aussi présenté et expliqué les 8 piliers de la stratégie de riposte qui ont permis de stabiliser l’épidémie de maladie à virus Ebola dans cette province, plus précisément dans le territoire de Beni.

Le ministre Ilunga a indiqué que depuis le début de l’épidémie, 129 cas présentant des signes de la maladie ont été répertoriés dont 98 confirmés et 31 cas probables. Il y a eu jusqu’ici 58 décès et 33 malades d’Ebola guéris, a précisé le ministre de la Santé. Actuellement, 7 cas sont hospitalisés. Depuis le 20 août 2018, a-t-il dit, aucun nouveau cas n’a été enregistré à Mangina, l’épicentre de la maladie, à une trentaine de km de la ville de Beni.

Concernant les deux décès dus à la maladie à virus Ebola enregistrés à Butembo, l’autre grande ville de la partie nord du Nord-Kivu, il a indiqué qu’il s’agit d’un cas importé de Beni et d’un infirmier. Les personnes ayant été en contact avec ces deux malades ont été identifiées et des mesures spécifiques ont été prises pour contenir l’épidémie. A cette même occasion, le directeur de l’INRB, le professeur Jean Jacques Muyembe, a annoncé la production de 5 molécules thérapeutiques dont quelques unes sont administrées aux malades à titre expérimental.

Une stratégie de riposte à la maladie à virus Ebola qui repose sur 8 piliers

Pour le ministre congolais de la Santé, la situation de l’épidémie à virus Ebola au Nord-Kivu n’est pas critique. Il s’est dit optimiste compte tenu de la stratégie de riposte à l’épidémie mise en place et qui repose sur 8 piliers, alors que lors de la récente épidémie d’Ebola à l’Equateur, la stratégie de riposte était basée sur 7 piliers. Les 8 piliers sont la surveillance épidémiologique, la prise en charge médicale des cas, la logistique, la vaccination, le laboratoire mobile, la mise en pratique des mesures d’hygiène, la prise en charge psychosociale des malades ainsi que la communication et la mobilisation sociale.

Le ministre de la Santé a ainsi insisté sur l’engagement collectif de toute la communauté dans la lutte contre cette maladie si l’on veut éviter la 11ème épidémie de maladie à virus Ebola en RDC. La clé de la prévention est l’observance des règles d’hygiène, notamment le lavage des mains.

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?