..."/>

Après la publication des listes définitives des candidats aux élections du 23 décembre 2018 : La CENI tient à ses élections avec machine à voter et électeurs sans empreintes

machine à voter

21 candidats sont engagés à la présidentielle, 15.355  aux législatives nationales et 19.640 aux provinciales

La CENI (Commission électorale nationale indépendante) a entamé la dernière ligne droite vers la date du 23 décembre 2018, date fixée pour la tenue des élections combinées présidentielle, législatives nationales et provinciales, après avoir publié les listes définitives des candidats engagés dans la course électorale.  C’est ce qu’a déclaré le président de la centrale électorale, Corneille Nangaa, au cours de la cérémonie de publication des listes définitives des candidats aux élections organisée le 19 septembre dernier au siège de cette institution d’appui à la démocratie.

De ces propos, il ressort la détermination de la CENI d’organiser les élections avec la machine à voter, bien que le consensus est loin d’être dégagé entre les compétiteurs, et avec les 16,6% d’électeurs identifiés sans empreintes digitales. Cette situation divise la classe politique, y compris des organisations de la société civile de la RD Congo. Nul n’ignore que l’Opposition politique ne cesse d’exiger l’abandon de la machine à voter lors des prochaines élections  et d’élaguer 16,6% d’électeurs sans empreintes digitales. Six des ténors de l’Opposition politique ont réitéré ces exigences au cours d’une rencontre qu’ils ont tenue à Bruxelles, en Belgique.

Du côté de la CENI, on semble faire la sourde d’oreille, quand on sait que toutes les machines à voter, 105.257 au total, produites par l’entreprise sud-coréenne «Miru Systèm», sont prêtes depuis le 13 septembre dernier, selon les sources de cette centrale électorale. D’ailleurs, un lot important est attendu dans les tout prochains jours au port de Mombassa au Kenya, de Dar-es-Salam en Tanzanie, et de Matadi en RD Congo. Même un lot de 17.944 isoloirs a été réceptionné par les responsables de la CENI Kinshasa.

Ainsi, le décor ne cesse d’être planté pour les trois scrutins du 23 décembre 2018 sans donner de réponses aux préalables, qu’on peut qualifier de valables. La CENI s’engage dans la dernière ligne droite, alors qu’un des secrétaires de la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo) a invité dernièrement la CENI à travailler pour le consensus notamment concernant la machine à voter, surtout qu’elle n’a rien à cacher. Mais seulement, la CENI reste déterminée à aller aux élections avec la fameuse machine à voter contenant plus de 6.000.000 d’électeurs sans empreintes digitales. Cela avec des conséquences qui peuvent subvenir.

21 candidats pour la présidentielle

Entre-temps, 21 candidats sont retenus sur la liste définitive après le traitement de leurs dossiers candidatures dans le cadre des contentieux électoraux au niveau de la Cour constitutionnelle. Concernant les législatives nationales, ils sont 15.355 candidats qui vont compétir pour remporter une place sur 500 sièges au niveau de l’Assemblée nationale, et 19.640 candidats sont sur la liste définitive des provinciales.

Concernant les cas des recours en contentieux électoraux, les requêtes ont porté sur la nationalité, les candidatures multiples, les corrections d’erreurs matérielles, les conflits d’intérêts entre certains candidats et leurs anciennes formations politiques et autres inscription des nouvelles candidatures sur la liste définitive.  Ci après, les 21 candidats retenus pour la course présidentielle, selon leurs numéros
1. J.F. Mabaya
2. Marie-Josée Ifoku
3. Radjobo Soborabo
4. Martin Fayulu
5. Pierre-Honoré Kazadi
6. SETH Kikuni  
7. Tryphon Kin Kiey Mulumba
8. Luntadila
9. Musheke S.M
10. Mba Maluta
11. Francis Vuemba
12. Théodore Ngoy
13. Emmanuel Shadary
14. Alain Daniel Shekomba
15. Noël Tshiani
16. Gabriel Mokia  
17. Yves Mpunga
18. Samy Badibanga
19. Freddy Matungulu
20. Tshisekedi Tshilombo Félix
21. Kamerhe Vital

Par Katshi

*

*

Monter

Login

Lost your password?