..."/>

Interclubs de la CAF : V. Club passe, Mazembe se casse

V. Club passe, Mazembe se casse

AC Rangers divorce d’avec Renaissance du Congo

De deux clubs du pays qui avaient atteint  les quarts de finale des compétitions interclubs de la Confédération africaine de football cette année, un seul est resté en lice à l’issue de cette étape. L’Association sportive V. Club de Kinshasa a gagné son ticket de demi-finale au terme d’une seconde confrontation laborieuse contre Renaissance Sportive de Berkane dimanche dernier en terre marocaine en Coupe de la Confédération.

Un nul de 1 but partout qui a permis au club vert et noir d’atteindre l’avant-dernière étape de la compétition quatre ans après l’épopée de 2014 en C1 continentale. Il croisera, début octobre prochain, la formation égyptienne d’Al Masry dans la ville méditerranéenne de Port-Saïd.

Après la manche aller des quarts de finale remportée une semaine plus tôt au stade des Martyrs de la Pentecôte de Kinshasa par 3 buts contre 1, les Dauphins noirs ont dû puiser dans leur réserve d’énergie et de mental afin d’éviter de couler corps et biens à Berkane la soirée dominicale dernière. Dans une rencontre interdite aux cardiaques, les Moscovites ont dû subir la volonté de vaincre des Marocains décidés à en finir dès l’entame de la partie. Dans de cette fureur de vite en finir, Renaissance a ouvert la marque déjà à la sixième minute de la partie par la tête du burkinabe Alain Traoré.

Et, il a fallu aux joueurs de V. Club beaucoup d’expérience pour échapper à un second but adverse, grâce surtout au portier camerounais Nelson Lukong Bongaman qui était au meilleur de sa forme. A trois minutes de la fin du temps réglementaire, Ngoma Lwamba a libéré l’équipe du risque d’élimination en prolongeant superbement un centre de Chadrack Muzungu dans les filets du club visité.

Les poulains de Jean-Florent Ibenge retrouvent le 3 octobre prochain l’équipe d’El Masry d’Egypte en demi-finale aller de la Coupe de la Confédération. Cette joute aura lieu dans la ville de Port-Saïd située à l’entrée du canal de Suez. Le club du pays des Pharaons s’est défait de l’USM Alger en le battant sur le score identique de 1-0. Les Congolais de Kinshasa retrouvent ce niveau de la compétition africaine quatre années après la croisade de 2014 en Ligue des champions africaine.

Quand Mazembe joue la malchance

Aucun pronostic n’avait prévu ce qui est arrivé le vendredi dernier au Tout Puissant Mazembe devant  Pimeiro do Agosto d’Angola au stade de Kamalondo à Lubumbashi. Les Corbeaux avaient réussi l’essentiel une semaine plus tôt à Luanda. Un nul vierge qui avait laissé entrevoir une qualification au match retour à domicile. Dans ses installations, devant un public majoritairement acquis à sa cause. A la 11ème minute de jeu, Muleka avait ouvert le score augurant une issue victorieuse de la partie. Seulement, les Angolais ont remis la pendule à l’heure à la 33ème minute par Massunguna sur une frappe de 25 mètres.

La suite sera une suite de ratés incompréhensibles. Par deux fois, les Badia Nguena ont loupé  l’occasion  de transformer des coups de pied de réparation. D’abord à la 44ème minute par Ben Malango. Ensuite, deux minutes après les citrons par Mputu Mabi Trésor. A un but partout, les carottes étaient cuites pour le club de Lubumbashi habitué à atteindre depuis au-moins 7 ans l’étape de demi-finale des interclubs africains.

Par JC Lomboto

*

*

Monter

Login

Lost your password?