..."/>

Bas-Uele : la distribution de 750.000 moustiquaires confiée totalement aux communautés locales pour la première fois

Malaria Paludisme

La province du Bas-Uele, au nord de la RDC, est en train de mettre en œuvre pour la première fois la stratégie de distribution à base communautaire des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action.
Le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) organise, avec l’appui de l’UNICEF et de l’USAID, du samedi 29 septembre au mardi 2 octobre 2018, une campagne de distribution universelle des moustiquaires imprégnées à 1,3 million de personnes vivant dans cette province pour qu’elles soient protégées contre les piqûres des moustiques qui transmettent la malaria.

Satisfait du déroulement de cette campagne

La nouvelle stratégie consiste à confier entièrement la distribution des moustiquaires à la communauté préalablement organisée en comités de villages ou de groupes de rues appelés cellule d’animation communautaire (CAC). Dans l’ancienne stratégie, la distribution de masse des moustiquaires était confiée aux zones de santé et aux aires de santé.

C’est la première fois que la distribution d’une quantité de 15.000 ballots contenant 750.000 moustiquaires est entièrement confiée à la communauté,  contrairement aux campagnes précédentes au cours desquelles les ménages devaient se rendre aux sites de distribution situés parfois dans les villages voisins.

Le directeur du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), le Dr Eric Mukomena Sompwe a, à ce sujet, déclaré que la communauté à travers les cellules d’animation communautaire (CAC) et les relais communautaires, est au centre de la distribution des moustiquaires. Le système de santé à travers les zones de santés et les aires de santé ne fait qu’accompagner les communautés locales.

Après une visite effectuée dimanche dans plusieurs sites de distribution à Buta, le Dr Mukomena a dit qu’il était satisfait du déroulement de cette campagne car au deuxième jour, plusieurs sites étaient à 50 à 51% de ménages atteints. Il a indiqué qu’il y a encore des efforts à fournir lundi et mardi pour qu’on atteigne au moins 80% de moustiquaires distribuées d’ici la fin de la campagne.

L’objectif, a-t-il précisé, est d’atteindre 80% de moustiquaires distribuées et 80% de ménages qui dorment chaque nuit sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide pour prétendre contrôler le paludisme et aller vers son élimination.

Faire des économies

Le gouverneur intérimaire du Bas-Uele, Mme Godelive Anina Makwa avait, lors du lancement de la campagne samedi à Buta, dit à la population que l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide par tous les ménages permettra aux familles de faire des économies par la réduction sensible des épisodes de la malaria et des hospitalisations intempestives avec un retentissement positif sur les revenus des ménages. C’est ainsi qu’elle a invité tous les habitants du Bas-Uélé à aller retirer leurs moustiquaires auprès des cellules d’animation communautaire (CAC) de leurs villages ou de leurs rues.

Pour accompagner le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) dans cette campagne de distribution, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a bénéficié d’un appui financier de l’USAID (agence américaine pour le développement international) de l’ordre de 19.346.000 USD (dix-neuf millions trois cent quarante-six mille dollars américains).

Par Norbert Tambwe

*

*

Monter

Login

Lost your password?