..."/>

Arts martiaux/Zone 4 : Les Léopards taekwondo invités à Douala du 28 novembre au 2 Décembre 2018

combat_de_taekwondo_0

« La compétition internationale de taekwando zone 4 est prévue du 28 novembre au 2 décembre 2018  à Douala, au Cameroun » : a déclaré M. Badiashile , président de la confédération de taekwondo de l’Afrique centrale et no 1 de la Fédération Congolaise de taekwondo le vendredi 26 octobre 2018 à Limete au Lycée Maman Diankeba «  ex- Ntinu-wene » lors de la séance d’entrainement organisée par l’équipe nationale de cette discipline qui est invitée à y prendre part.

Les séances d’entrainement organisées par l’équipe nationale congolaise de taekwando visent avant tout à offrir aux athlètes  une lueur d’espoir et à réaliser plus d’exploits contrairement aux  compétitions internationales précedentes. Le no 1 de la fédération congolaise de Taekwondo, Alain Badiashile,  présent à cette séance d’entrainement dans la journée de vendredi 26 octobre, a plus insisté sur la vision que doit avoir chaque athlète durant la compétition internationale.

Il doit éviter de faire du tourisme et se livrer aux entrainements car son avenir en dépend ; il doit se départir des idées retrogrades consistant à disparaitre dans la nature une fois la compétition terminée. Alain Badiashile s’est servi des exemples laissés par des anciens athlètes restés dans le continent découvert par Christoph Colomb et vivant misérablement dans la clandestinité.

Ces derniers sollicitent son appui pour revenir au pays. Quant au report de ladite compétition, il a fait savoir que cela découle des motifs électoraux.  Cette situation qui est souvent intervenue sous un climat d’insécurité ne pouvait pas permettre à la fédération congolaise de cette discipline et d’autres fédérations de s’y rendent.

Placé à la tête des pays d’Afrique Centrale pratiquant ladite discipline et ayant observé une situation de tranquilité, M. Bashile et son staff technique ont retenu la période du 28 novembre au 02 décembre 2018 marquant le démarrage deladite compétition à Douala à laquelle  s’associe les léopards taekwando.

  En ce qui concerne les séances d’entrainement organisées à Limete, les léopards taekwando de la RDC alignent Me Edgard Mayemba, Me ILUNGA et Me Flore Badiashile comme  entraineurs pour aider les athlètes à maitriser les techniques d’attaques de coups de points, des pieds et celles des parades.  Ils se battent pour obtenir la modification du timing de combat fixé à l’époque à 2 minutes pour un round contre 5 minutes actuellement. Les préparations des conditions physiques des athlètes figurent également parmi les objectifs assignés au staff technique.

Par Guylain Imbula/CP

*

*

Monter

Login

Lost your password?