..."/>

A quelques jours de son lancement : Quid du financement de la campagne électorale

ceniKin

Il ne reste plus que deux semaines pour que soit lancée la campagne électorale par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), conformément à son calendrier. Pendant un mois, les différents candidats à l’élection présidentielle, à la députation nationale et à la députation provinciale vont se lancer sur le terrain pour convaincre le souverain primaire afin d’obtenir le plus de voix possible.

Une campagne électorale qui nécessitera sans doute des moyens financiers conséquents, singulièrement pour les candidats à la magistrature suprême appelés à sillonner tout le territoire national. Pour l’heure, des questions se posent déjà au sein de l’opinion publique quant au financement de la campagne électorale de ces candidats à l’élection présidentielle. Où vont-ils trouver des ressources pour battre campagne ?

Cette question suscite actuellement la curiosité de la population congolaise. Si certains candidats à l’élection présidentielle avaient déjà entamé l’opération de collecte des fonds pour leur campagne, d’autres par contre n’ont rien fait de tel mais compte quand même aller en campagne. Mais avec quels moyens ?

C’est la plus grande question qui mérite la réponse du fait que les moyens de l’Etat ne peuvent être utilisés en faveur d’un candidat au détriment des autres. Le problème est que les différentes parties en compétition doivent aller en bataille sur le même point d’égalité. Cependant, avec la publication de la liste de l’équipe de la campagne du candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), certains opposants redoutent le pire quant à l’utilisation des biens de la République.

Car, sur cette liste figure des agents et fonctionnaires de l’Etat qui seront en campagne en faveur dudit candidat. Cela sous-entend donc que le jour «j», des ministres, des DG, des présidents des Organisations de la société civile et autres agents de l’Etat seront obligés de déserter leurs bureaux au profit du candidat au pouvoir.

Une chose est de savoir si ces hauts responsables de la Nation ne vont pas également mettre la main dans la caisse de leurs structures pour financer la campagne électorale de leur candidat. Seule la suite des événements nous en dira plus !

Par TSM

*

*

Monter

Login

Lost your password?