..."/>

Réclamant la réforme et l’AGE 2019 : Les Imans de la RDC campent au siège de la Comico

????????????????????????????????????

Les bureaux  de la Communauté  Islamique  au Congo  (Comico)  localisés au croisement des avenues  Isangi  et des  Huileries  dans la commune  de Lingwala,  sont  assiégés  depuis  le 25 octobre dernier par    les   Imans du Conseil  Théologal  ( ayant-droits)   accompagnés  de quelques  fidèles  musulmans réclamant la mise en place  d’un Comité de Crise en vue  de la  réforme de la Communauté  et la  convocation de l’Assemblée  Générale  Elective  2019.

Avant de coordonner   des mouvements  permanents  de  sit –in  au siège de la Comico , les  Imams  ont  adressé  en date  du 25  septembre  2018  une correspondance  en fixant un délai butoir  de deux  semaines  de la libération  complète  de leur  Communauté  prise , selon eux , en otage.

Selon les propos tenus  par  le porte- parole  Sheikh  Kisesa  Ahmad , cette  occupation  manu militari  a été accélérée   suite  à deux  raisons   principales . Premièrement,  l’invitation leur lancée par  le Sheikh  Ali  Mwinyi  M’Kuu   l’actuel  représentant  légal sortant  de la Comico , soi-disant en vue d’arrondir   les angles  de conflit  ou de crise  qui sévit au sein de la Communauté   et de regarder dans la même direction , celle de sauvegarder   l’unité  de  musulmans  et des musulmanes  de la République  Démocratique du Congo. En revanche, ils ont constaté  que  Ali Mwinyi  aurait  vite pris l’avion le même  jour  à destination de la  ville de Kisangani ,le chef-lieu de la nouvelle province de la Tshopo  sans  faire signe .

Acte qu’il qualifie de  sabotage. Ils s’impatientent  à attendre  son retour à Kinshasa   pour être édifiés  de l’objet de cette invitation.  Deuxièmement,  suite à la léthargie  qu’ils disent  constatée dans la démarche  du Ministre  de la  Justice  et  Garde  des Sceaux  Alexis  Thambwe Mwamba    de trouver une solution  durable  et définitive  à la crise qui secoue la Communauté musulmane  en RDC.

L’étincelle  qui  a mis le feu à la poudre….

La tenue    de  l’Assemblée  Extraordinaire  convoquée   en février  2018  à  N’Sele  à l’issue  de laquelle    l’Organe   de   Régulation    à  savoir   le  Conseil   Théologal   a été  élagué   constitue  sans  nul doute   la goutte d’eau  qui a  fait débordé la vase.

  Les  Imans,  unis comme un seul homme,  se sont  soulevés    contre  les     dirigeants    de  cette  ASBL.  Plus  grave encore,  les résolutions  issues   de cette  Assemblée    sont  publiées  dans le Journal Officiel  sans  l’arrêt du Ministère de la Justice. Un fait que les Imans  ont trouvé  contraire à leur  foi.

Par après ,les deux parties protagonistes réunies ( les  Imans  d’une part  et   le Comité  Directeur de la Comico  , d’autre part),ont été invitées à la voie de la sagesse au Ministère de la Justice qui les a priées de  « Préparer ensemble  une feuille de route  pour la réforme de la Communauté  et la Convocation d’une  Assemblée  générale  élective … ».

Mais les choses traînent encore au niveau du Secrétariat de la Justice où l’affaire a été transmise pour une solution solide  et durable   dans un délai raisonnable. Et, cela après les audiences  accordées tour à tour  au Comité directeur de la Comico, au Conseil Théologal,  représentant les Imans,  à la Corporation  des Imans  et au comité directeur dissident. Le groupe de membres  effectifs en justice   contre la Comico   et les  personnalités   musulmanes  toutes tendances  confondues n’ont pas été en reste.

Contact non rompu

Pour l’heure, le SG du Comité directeur de la Comico en la personne d’Idrissa  Katenga   est venu  solliciter  le dialogue avec les Imams  en vue de l’instauration    de la Paix.  En tout  état  de cause,  les  Imans  continuent  à persister  jusqu’à  ce qu’un terrain   d’attente  soit trouvé .

Et, si  dans un délai  très bref  on  n’arrive pas  à réconcilier   les points de vue , un  Comité   de crise   organisé  et mis en place par les  Imans , verra le jour, a conclu le porte  parole. Le Gouvernement  national congolais est appelé par les Imans à  reconnaitre   le Comité de Crise  qui sera proposé.

Par Franck Ambangito

*

*

Monter

Login

Lost your password?