..."/>

Matadi : Les militants de l’OPEKA formés sur l’utilisation de la machine à voter

OPEKA formés sur l’utilisation de la machine à voter

La salle des fêtes « Manguidi », située à quelques mètres du Stade Lumumba de Matadi, dans la commune de Mvuzi, a servi de cadre, le vendredi 2 novembre, aux travaux de l’atelier de sensibilisation et de formation non seulement des militantes et militants de l’Organisation Politique des Kasavubistes et alliés (OPEKA), un parti politique membre de l’Alliance des Alliés pour l’Amélioration des Conditions de vies des Congolais (AAAC) ; mais aussi des membres de l’Organisation Non Gouvernementale et de Développement dénommée « Il est maintenant temps », sur l’utilisation de la machine à voter. C’était en présence d’Aristote Onassis Babeta wa Babeta, son Président fédéral et Fondateur de l’ONGD précitée.

Beaucoup de facilités aux électeurs

Au cours de cet atelier très riche en enseignement qui avait drainé des centaines de participants venus de tous les coins de la ville portuaire de Matadi, Charles Mena, le chargé de la sensibilisation du processus électoral au sein du Secrétariat Exécutif Provincial de la Commission Electorale Nationale Indépendante/Kongo Central, les a tous sensibilisés et formés au maniement de la machine à voter qui, a-t-il indiqué, accordera beaucoup de facilités aux électeurs lors des échéances électorales tant attendues du 23 décembre prochain et ce, contrairement aux échéances antérieures où les électeurs avaient difficile à désigner leurs candidats, au vu du volume des cahiers imprimés pour la circonstance, contenant les photos de ces derniers.

Cependant, pour une meilleure compréhension de la matière, Charles Mena s’est surtout attardé à expliquer aux participants les trois méthodes devant aider les votants à faire le choix de leurs candidats en  un temps record. Il y a d’abord celle relative à l’utilisation du numéro de son candidat,  ensuite de son image (photo) et enfin de son identité.

Essais de vote

Au terme de son brillant exposé, les participants ont en effet procédé à quelques essais de vote et tous, à l’unanimité, ont apprécié à leur juste valeur l’efficacité et la rapidité qu’offre cette machine à voter, qui continue encore à soulever des vagues de contestations de la part de la majorité des parties prenantes au processus électoral en cours en République Démocratique du Congo ; bien que la plupart des participants désignés pour procéder à ces essais aient curieusement rempli toutes les formalités liées au vote en moins d’une minute, voire en une minute et trente seconde seulement.

Quant au participant le plus âgé ayant aussi manipulé pour la première fois un appareil tactile, il avait, lui, effectué cette opération de vote endéans deux minutes. Ravis par la haute technologie qu’offre cette machine à voter, de nombreux participants à cet atelier ont émis le vœu de voir la CENI multiplier ce  genre d’ateliers en vue d’atteindre le plus grand nombre d’électeurs formés, pour réduire davantage le nombre d’ignorants de cet outil le jour du vote.

Multiples remerciements

Dans son adresse de circonstance Aristote Onassis Babeta wa Babeta a eu des mots justes pour remercier de prime abord la Centrale électorale,  qui a fait montre de sa disponibilité permanente tout au long de cette formation ; ensuite les participants pour leur assiduité et leur discipline durant les travaux de cet atelier et enfin la Présidente nationale de l’OPEKA, Carole Kasa-Vubu, pour son engagement à la formation de ses militantes et militants en vue de leur participation massive aux élections du 23 décembre prochain.

A noter que la deuxième phase du mariage CENI-OPEKA sera essentiellement consacrée à la formation de tous les témoins de ce parti politique qui seront placés dans les différents bureaux de vote lors des prochaines élections prévues le 23 décembre 2018.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?