..."/>

Présidentielle 2018 : 7 candidats pour l’invalidation de Ramazani Shadary

Emmanuel Ramazani Shadary candidat du fcc

Le dauphin du Raïs accusé d’utiliser les biens, personnels et finances de l’Etat à des fins de propagande

Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Daniel Shekomba, Seth Kikuni, Théodore Ngoyi, Marie-Josée Ifoku et Noël Tshani ont tenu, hier mercredi 7 novembre 2018, à Kinshasa, une importante réunion au terme de laquelle ils ont plaidé pour l’invalidation du candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, de la course à la présidentielle du 23 décembre 2018.De représentants du MLC étaient aussi associés à cette rencontre.

Pour eux, lors du meeting du 27 octobre dernier, Ramazani Shadary aurait utilisé les biens, les finances ainsi que les personnels de l’Etat à des fins de propagande. Pourtant, cela est strictement interdit par la loi. Ils saisissent bientôt la Cour constitutionnelle pour déposer officiellement leur requête afin d’obtenir la radiation de cet ancien ministre de l’Intérieur de la liste des présidentiables de cette année.

Plusieurs observateurs ont également déploré cette pratique consistant à embarquer, de force, quelques fonctionnaires de l’Etat ainsi que des agents de l’administration publique, dans ce meeting, par leurs supérieurs, les menaçant de courir des sanctions au cas où ils ne se présentaient pas au stade Tata Raphaël ce 27 octobre.
Mêmes des véhicules de certaines entreprises publiques ont été aperçus dans ce meeting, transportant des  » militants « , destination, lieu du rassemblement. Des banderoles et calicots identifiant ces entreprises étaient aussi brandis.

Le nom du candidat commun de l’Opposition sera dévoilé dans 48 heures

Ce n’est plus qu’une affaire de quelques jours pour que le nom du candidat unique de l’Opposition soit annoncé au public.
Tout est fin prêt, avec à la clé, le nom de cet oiseau rare déjà bien connu de ses pairs. Il ne reste plus que l’ultime réglage qui sera effectué dans les 48 heures tout au plus tard, au terme de la réunion des sept leaders de l’Opposition signataires du mémorandum de Bruxelles dans un pays étranger à savoir la Suisse, afin de permettre la participation des opposants qui sont empêchés d’atteindre Kinshasa.

Pour un membre de cette plateforme politique, le candidat unique de l’Opposition est presque déjà désigné par consensus par les 7 leaders. Et que tout leur camp politique doit porter à bout de bras. Cela prend de court tous ceux qui continuaient à être sceptiques, convaincus que les opposants congolais, avec leur  » égos surdimensionnés « , ne s’accorderont jamais sur le nom d’un candidat unique.

Hipungu n’a pas révélé si l’Udps de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi dit  » Fatshi  » a pris part ou non aux dernières tractations. Toujours est-il qu’à la réunion de la semaine avant, à Pretoria, en Afrique du sud, Fatshi y avait délégué deux plénipotentiaires.

En conséquence, on ne le voit pas ne pas participer à la réunion de sept leaders de l’Opposition à laquelle sont déjà annoncés Jean-Pierre Bemba Gombo, président national du Mouvement Libération du Congo (LMC) et Moïse Katumbi Chapwe, président de la plateforme Ensemble.

Par Stone & Julie Muadi

*

*

Monter

Login

Lost your password?