..."/>

Installation de 30.000 cantines scolaires en RDC : Kinshasa abrite l’atelier national de validation du programme SABER

élèves

Des experts du gouvernement de la RDC, de la société civile et des partenaires au Développement réfléchissent à Kinshasa à travers un atelier de validation du programme SABER, un projet visant à installer les cantines scolaires dans près de 30 000 écoles d’ici 2050 en RDC. Ce programme qui est une approche systémique pour améliorer le secteur éducatif, permet de faire une évaluation de la situation sur terrain en vue de l’alimentation scolaire.

L’atelier dont le coup d’envoi a été donné par le ministre de l’Enseignement Primaire et Secondaire, Gaston Musemena, au Fleuve Congo Hôtel, permettra l’adoption du plan d’actions  qui sera pris en compte dans le budget national. D’où, la présence des experts venus des ministères du Plan,de l’EPS, des Finances, du Budget, de l’Agriculture…

Sponsorisé par le PAM

C’est le Programme alimentaire mondial(PAM) qui sponsorise cet atelier. Pour Hakan Falkel, directeur adjoint au PAM/RDC en charge des Opérations, son agence renouvelle son engagement  d’accompagner la RDC dans la transition et la mise en place d’un programme des cantines scolaires qui s’appuie sur les achats locaux.

« Avec un potentiel de nourrir deux milliards de personnes, la RDC pourra jouer un rôle moteur dans le développement de l’alimentation scolaire en Afrique, en accord avec les recommandations des travaux de la 26ème session ordinaire de l’Union africaine qui s’est tenue du 30 au 31 janvier 2016 à Addis Abeba », a fait savoir Hakan Falkel.

Priorité aux écoles publiques et privées agréées

Dans le projet SABER, la priorité sera accordée aux écoles publiques et privées agréées et ne pourra en rien avoir des retombées sur les frais scolaires car le gouvernement prendra tout en charge. Plusieurs propositions ont été incluses dans le rapport afin de rendre efficace ce projet sur terrain, notamment avec le ministre de l’Agriculture qui a proposé la création des jardins scolaires devant également fournir les cantines scolaires, hormis la subvention de l’Etat.

L’ANAPECO plaide pour l’implication des parents d’élèves dans ce projet pour sa bonne marche.
Au terme d’une réunion organisée dernièrement par le PAM, les participants ont, pendant trois jours, utilisé le projet SABER développé Par La Banque Mondiale en collaboration avec l’agence onusienne, pour identifier les politiques et institutions à mettre en place pour un programme national efficace des cantines scolaires.

A l’issue de cet atelier tenu au mois de septembre dernier, les experts avaient proposé les grandes lignes d’un plan d’action à mettre en œuvre pour commencer, dans le plus bref délai, l’installation des cantines scolaires au niveau national. D’où, la tenue de cet atelier pour examiner le plan d’action pour la validation du programme SABER.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?