..."/>

Du 29 novembre au 1er décembre : L’Académie des Beaux-arts de Kinshasa fête ses 75 ans

academie des beaux arts de kinshasa

Pour l’occasion, une exposition artistique, des conférences scientifiques et des manifestations sportives au programme

L’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa fête, d’aujourd’hui  jeudi 29 novembre au samedi 1er décembre, ses 75 ans. Pour l’occasion, une série d’activités est prévue. Ainsi, selon des informations recueuillies sur place, les festivités  débuteront le jeudi matin par une messe à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Après cela, le Directeur Général de l’ABA, M. Henri Kalama Akulez, va prononcer un discours.

Réjouissances populaires

Le public sera ensuite convié à une visite d’une exposition d’objets d’arts comme des peintures, sculptures, céramiques et métal, dans la salle d’exposition ainsi que dans le grand atelier. Un tournoi de football, de nzango, ainsi que de basketball va occuper les jeunes.

Une série de confértences animées par d’éminents professeurs de l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa va permettre de s’instruire sur les arts plastiques.   Les manifestations vont se poursuivre avec des réjouissances populaires, parmi lesquelles les finales de diverses manifestations sportives.

Tout commence en 1943

L’actuelle Académie des Beaux-arts de Kinshasa a été fondée en 1943 sous la dénomination d’  » École Saint-Luc  » à Gombe Matadi, dans la province du Kongo Central, par le missionnaire belge Marc Wallenda. En 1949, l’école est transférée à Léopoldville (Kinshasa) et est renommée Académie des Beaux-arts (ABA) en 1957. Avec la réforme de l’Enseignement Supérieur et Universitaire au Zaïre, l’ordonnance loi n°01-170 du 7 octobre 1981 intègre l’Académie des Beaux-arts dans l’ensemble des instituts supérieurs techniques nationaux.

L’ABA enseigne la peinture, la sculpture, la céramique, l’architecture intérieure, le métal, comme humanités artistiques au niveau secondaire et au niveau de l’enseignement supérieur. On y enseigne aussi la communication visuelle. L’ABA héberge dans son enceinte le musée National de Kinshasa et l’Institut supérieur d’architecture et Urbanisme.

Par Yves Mitondo

*

*

Monter

Login

Lost your password?