..."/>

Élections/Jour J-19 : Ralliements et reniements se multiplient

candidats opposition

Jusque-là, aucun candidat à l’élection présidentielle ne s’est désisté au profit du FCC, pendant que LAMUKA et CACH enregistrent respectivement de nouveaux alliés

Moisson intéressante pour  » Cap vers le changement  » (CACH), pendant le week-end dernier. La coalition a obtenu deux désistements en faveur de son candidat à l’élection présidentielle et un soutien d’un regroupement politique. Hier lundi 3 décembre,CACH a enregistré un troisième ralliement, à savoir celui de Masheke.

Et c’était aussi le tour de LAMUKA, plateforme électorale mise sur pied à Genève de bénéficier de son premier désistement public. Le sénateur Jean Philibert Mabaya Gizi  Amine, N°1 sur la liste des candidats à l’élection présidentielle publiée par la CENI, s’est prononcé en faveur de Martin Fayulu Madidi.

Présenté comme  » Autorité morale  » de la plateforme politique dénommée Arc-en-ciel (ACC), Jean Philibert Mabaya Gizi Amine a rendu publique sa décision en présence du Ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement qu’il a aussitôt remise à José Endundo d’Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi Chapwe, ténor de LAMUKA à coté de JP Bemba et Adolphe Muzito.

José Endundo fait partie de l’équipe de campagne de Martin Fayulu dirigée du reste par un autre Katumbiste, Pierre Lumbi Okongo.  Ce sont jusque-là les désistements annoncés. D’autres risquent de surgir dans les heures ou les jours qui suivent. Des échos de diverses tractations de coulisse sont portés régulièrement à la connaissance du public via des sources généralement bien informées.

Les soutiens qu’apportent des personnalités et des regroupements politiques à l’un ou l’autre candidat pris en compte dans cet article sont aussi dévoilés. Tel est le cas de Bofasa Djema qui s’est approché le week-end dernier du CACH qui est sous la houlette de Félix Tshisekedi et de Vital Kamhere. Ce soutien n’est pas du goût de certains membres de l’URép (Unis pour la République) au nom duquel il avait pris l’engagement.

Le Secrétaire Exécutif Botswali, ancien ministre en charge des Affaires sociales et de la Solidarité nationale écarté d’un gouvernement pour s’être bagarré, a émis un communiqué pour le compte de l’URép le dimanche 2 décembre en soutenant que Bofasa Djema s’est engagé à titre personnel. Cet homme vient de quitter la plateforme. Les nouvelles alliances enregistrées étonnent et laissent certaines personnes perplexes.

Étonnant de voir Jean-Pierre Lisanga Bonganga qui se fait passer pour l’autorité morale lors de la présentation du Programme de gouvernance du candidat Mabaya au Centre catholique Nganda, collaborer avec les Katumbistes qu’il avait répugnés après la mort d’Etienne Tshisekedi.

Bemba Gombo qu’il a rencontré avant l’Accord de Genève avec d’autres personnalités n’est pas étranger à cette alliance. Reste à Mabaya de faire fléchir Martin Mayulu avec sa stratégie voilée de boycott des élections. Le désistement de Tryphon Kin Kiey ne manque pas de s’expliquer par le trop plein des originaires du Grand Bandundu dans le giron de Martin Mayulu, lui-même du coin.

En désaccord avec Olivier Kamitatu bien positionné à côté de Moïse Katumbi, l’un des parrains de l’Accord de Genève, a fait ses calculs pour ne pas jouer au figurant, d’autant plus qu’un autre Kwilois, Adolphe Muzito, se trouve déjà dans le camp LAMUKA, sans oublier Freddy Matungulu. Il ne faut pas oublier que le Pr Kin Kiey Mulumba s’était frayé un passage dans la cour de Joseph Kabila grâce à Vital Kamhere qui lui avait même donné l’occasion d’interviewer le Président sortant.

Quant à Samy Badibanga Ntita, il connait bien les instigateurs de l’Accord de Nairobi pour avoir été à l’UDPS et travaillé avec le Togolais Edem Kodjo qui avait piloté un Dialogue à la cité de l’UA dont les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes.

Au FCC, on ironise sur tous ces désistements et des soutiens qui ne peuvent pas influer sur le cours des événements. Les ténors de la plateforme se sont prononcés hier dans ce sens, en réaction à ces nouvelles alliances. Une certaine frange de l’opinion a toujours soutenu que plusieurs candidats les sont devenus grâce aux moyens financiers mis à leur disposition pour payer la caution, et manqueront au moment venu de faire la volonté de leur bienfaiteur. Voyons voir.

Par MKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?