..."/>

Suite à une carence de couverture vaccinale : Les cas de rougeole augmentent dans le monde

En 2017, le nombre de cas déclarés de rougeole a augmenté dans le monde, révèle l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Beaucoup de pays ont connu des flambées sévères et prolongées de cette maladie. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport publié récemment par l’OMS et d’autres organismes du secteur de la santé. Cela est la conséquence des de 21 millions de vies ont été sauvées grâce à la vaccination antirougeole.

Pourtant, le nombre de cas déclarés au niveau mondial a augmenté de plus de 30% par rapport à 2016.  C’est dans les Régions OMS des Amériques, de la Méditerranée orientale et de l’Europe que les hausses du nombre de cas ont été les plus fortes, le Pacifique occidental étant la seule Région OMS où l’incidence de la rougeole a chuté.

La Directrice générale adjointe chargée des programmes de l’OMS, Dr Soumya Swaminathan, a déclaré que « la résurgence de la rougeole est un grave motif de préoccupation : des flambées prolongées sont observées dans toutes les Régions, en particulier dans des pays qui avaient éliminé cette maladie ou étaient sur le point d’y parvenir ».

Pour elle, on risque de réduire à néant des décennies de progrès dans la protection des enfants et des communautés contre cette maladie dévastatrice, mais évitable. Cette situation, dit-elle, se justifie par l’absence d’efforts rapides pour accroître la couverture vaccinale et recenser les populations affichant des niveaux inacceptables de sous-vaccination ou non-vaccination chez les enfants.

Notons que l’OMS et ses autres partenaires comptent atteindre l’objectif fixé dans le Plan d’action mondial pour les vaccins : l’élimination de la rougeole et de la rubéole dans au moins cinq Régions de l’OMS d’ici à 2020. Leur engagement est que plus aucun enfant ne meure de la rougeole ni ne naisse avec le Syndrome de rubéole congénitale.
Pour rappel, la rougeole est une maladie grave et contagieuse. Elle peut causer des complications débilitantes voire fatales, y compris l’encéphalite, la diarrhée et la déshydratation sévères, la pneumonie, des infections de l’oreille et une perte de vision permanente.

Le risque de décès et de complications est particulièrement élevé chez les nourrissons et chez les jeunes enfants souffrant de malnutrition ou dont le système immunitaire est affaibli. La rougeole peut être prévenue par deux doses d’un vaccin sûr et efficace.

Par TSM

*

*

Monter

Login

Lost your password?