..."/>

Campagne électorale : La deuxième vitesse

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Goma face à la presse

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe promettent de s’établir à Goma une fois élus  

Arrivés mardi en début d’après midi sous une pluie battante à Goma, chef lieu de la province du Nord Kivu, par un régulier de la CAA, une compagnie nationale,  Félix Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe (Fatshivit), accompagnés d’une importante délégation des membres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), et de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC), deux partis qui coalisent pour gagner les élections du 23 décembre 2018, ont tenu un meeting au stade Ayifa de Goma devant une foule en liesse venue écouter le message de Tshisekedi, candidat président de la République, sous le label de Cap pour le changement, Cach, et de son allié Vital Kamerhe.

Hier mercredi, ils ont animé un point de presse sur place à Goma après qu’ils aient été empêchés de se rendre par avion à Walikale puis ce jeudi à Bukavu comme le prévoit le programme. Le pouvoir nous complique au lieu de nous aider, ont-ils déclaré, en refusant que les avions soient loués.

Devant pareil écueil, le tandem est obligé de poursuivre la campagne par la route.  Or le territoire de Walikale est distant de 300 Km de Goma par une route complètement délabré.  Un meeting est prévu demain à la place de l’indépendance à Bukavu, prise déjà d’assaut par   Toutefois le pouvoir qui agit sans vergogne a déjà pris  des bulldozers ,ont-ils prévenu.

Kamerhe sensibilise la jeunesse

Vital Kamerhe, premier à prendre la parole en sa qualité de directeur de campagne de Félix Tshisekedi, a lancé un message d’espoir à la jeunesse congolaise visiblement clochardisée avant d’appeler à voter massivement pour le candidat président de la République no 20 qu’est Félix Antoine Tshisekedi.   » Les jeunes seront formés de façon accélérée dans divers domaines que sont :

l’électricité, le bâtiment, la mécanique… car il est curieux de voir que même pour conduire des bulldozers ce sont des étrangers qui viennent ici. Non, non, non cela doit cesser  » s’est-il exclamé.  Sur ce, il a promis la création des centres de formation à travers tout le pays. Ce qui servira à offrir du travail aux jeunes mais aussi à combattre les groupes armés disséminés dans la région.  Le désormais compagnon de lutte de Tshisekedi s’est également appesanti sur les raisons qui ont motivé le retrait de leurs signatures sur l’accord de Genève.  C’est à un véritable complot qu’ils ont eu à  faire, a-t-il souligné.

Tshisekedi connait les priorités des Congolais

Prenant la parole à son tour dans un stade surchauffé qui a refusé du monde, Félix Antoine Tshisekedi(Fatshi) a d’abord congratulé Vital Kamerhe(VK) qu’il a présenté comme étant le meilleur président de l’Assemblée Nationale qui deviendra aussi le meilleur premier ministre  de la RD Congo une fois que le peuple congolais leur accorde leur suffrage.  Et sans tarder, il a déclaré :  »  Je connais les priorités des Congolais « . Problème constitué d’un cortège de misère.

La spécificité de la région étant la grande insécurité, Fatshi a promis d’installer son état major dans la région.  Car il ne sera plus question de faire la part belle aux envahisseurs et autres groupes armés rebelles.  Cette question d’insécurité doit prendre fin a-t-il promis.  Massacres, atrocités et autres désastres vont sous peu se conjuguer au passé.  A son tour, il a promis de créer un service de la patrie pour les jeunes après leurs études afin qu’ils apprennent à aimer la patrie.

Notons que le quartier camp Luka de la commune de Ngaliema à Kinshasa a servi de point de départ pour la campagne électorale de Félix Tshisekedi.

Par GO

*

*

Monter

Login

Lost your password?