..."/>

Candidat député national/Lukunga N°615 : Lutte contre la corruption, crédo d’Alexis Mutanda

N°615 Mutanda Alexis

Au cours d’un vœu fait devant son électorat de Camp Munganga, ce compagnon d’Étienne Tshisekedi et ancien SG de l’UDPS promet, une fois élu député national, d’initier une proposition de loi visant à éradiquer ce fléau

Adam Campagne2Dans son rapport 2017 rendu public en février 2018, l’ONG Transparency international place la RDC parmi les pays les plus corrompus du monde. Et dans ce rapport, la RDC occupe la 166ème place sur 183 pays évalués.

Comparativement au classement 2016, la RDC n’a pas fait de progrès dans la lutte contre la corruption. Ce qui préoccupe le candidat député national sur la liste de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social  (UDPS)/Tshisekedi dans la circonscription électorale de Lukunga, Alexis Mutanda Ngoy-Muana. Ce dernier fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Devant plusieurs combattants de son parti du quartier Munganaga, dans la commune de Ngaliema, Alexis Mutanda a fait savoir qu’une fois élu député national, il entend initier un projet de loi visant à mettre fin à la corruption. Alexis Mutanda regrette de voir qu’en RDC, la corruption est démocratisée et  institutionnalisée. Pour lui, le vrai politicien se met au service de la Nation. Il a promis de mener une lutte acharnée contre ce fléau. D’où l’appel à la vigilance lancé en direction du peuple congolais.

Le combat d’Alexis Mutanda contre la corruption est noble, surtout que cet acteur politique et cadre de l’UDPS a milité plusieurs années à coté d’Étienne Tshisekedi pour combattre les anti valeurs.  A travers son organisation dénommée Amis d’Alexis Mutanda (ADAM), Alexis Mutanda Ngoy-Muana veille à la prise de  conscience individuelle et collective des Congolais en vue d’un changement.

ADAM entend contribuer aussi à la promotion de la culture de l’excellence, du leadership responsable, travail bien fait, service, respect du bien commun et de la méritocratie.  L’Association combat également les antivaleurs qui détruisent la société congolaise comme la corruption, le mensonge et la servilité.

ADAM qui se distingue de plus en plus par ses actions, est impliquée dans la préparation de la jeunesse congolaise, en vue de former une nouvelle génération des leaders pouvant intérioriser les valeurs morales et d’éthique nécessaires, afin d’assurer la relève dans la conduite du pays. Notons que la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) a affirmé que la corruption prive l’État congolais des ressources financières importantes estimées à plus d’un milliard de dollars américains.

Ancien cadre à la Société Nationale de l’Électricité (SNEL), Alexis Mutanda, se confiant à la presse, a fait savoir que l’électricité est la base même de tout développement.     C’est ainsi qu’il a plaidé pour l’entretien de toutes les installations existant à la SNEL. « Il faut renouveler et moderniser toutes les installations de la Snel », dit-il. Mais pour ce faire, il faut mettre les moyens à la disposition de l’entreprise pour améliorer la qualité de ses services, ajoute-t-il.

Démonstration de force du candidat N°615/Lukunga

Adam Campagne1« Peuple oza Mokonzi ». Tel est le slogan de campagne électorale d’Alexis Mutanda. Une manière pour lui de dire que c’est le peuple qui confie le pouvoir à qui il veut.

Au quartier Munganga, Alexis Mutanda et sa suite ont été accueillis par une foule immense à partir du Centre Supérieur Militaire (CSM). C’est à ce niveau qu’un cortège s’est formé avec plusieurs motos jusqu’au lieu où le candidat N°615 a communié avec sa base de camp Munganga.

 Dans ses interventions, Alexis Mutanda accorde une importance capitale à la personne humaine.
Pour le candidat N°615, le peuple congolais doit savoir réellement jouer son rôle en prenant sa responsabilité, avant d’indiquer que c’est lui le véritable chef.

« Si nous voulons construire effectivement la démocratie dans   notre pays, nous devons responsabiliser le peuple souverain. Ainsi, en cas de non satisfaction, ce peuple doit savoir revendiquer ses droits pour que ses dirigeants répondent à ses réclamations », a martelé le candidat député national Alexis Mutanda.   Le souci du candidat N°615 est que la population ne se laisse pas tromper par de petits cadeaux ou sommes modiques qui, en réalité, ne contribueront pas à l’amélioration son existence.

Au quartier Munganga, Alexis Mutanda s’est, une fois de plus, référé à l’hymne national « Debout Congolais », en invitant la population de ce coin de Ngaliema à se lever lors de prochaines élections pour jouer le rôle citoyen en contrôlant ce vote.  Il a également appelé cette population à être vigilant pour garder le patrimoine commun qu’est la RDC.

L’homme à plusieurs casquettes

 Député national élu de la circonscription électorale de Mbuji-Mayi sur la liste de l’UDPS en 2011, Alexis Mutanda Ngoy-Muana  est une personnalité bien connue dans le monde politique et des affaires. Sur le plan politique, il fut pendant plusieurs années secrétaire national aux Relations extérieures au sein de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), avant d’occuper le poste du Secrétaire Général de l’UDPS entre 2008 et 2011.

Président-Directeur Général du Groupe La Tempête des Tropiques -CNTV et Trinitas FM, Alexis Mutanda fut également Gouverneur de Lions Club District 409, regroupant la RDC, le Burundi et le Rwanda entre 1995 et 1996.
Ingénieur civil de formation, le député Alexis Mutanda fut aussi Directeur à la SNEL en charge d’Équipements et des réalisations des projets. Ce qui a fait qu’il lui soit confié les charges des centrales d’Inga et les lignes de transmissions du courant HT comme Inga-Shaba en THTCC (1970/1986).

Tenant compte de la situation générale qui continue à se dégrader tous les jours, Alexis Mutanda estime dans ses interventions qu’il est indispensable de réveiller la conscience des Congolais sur les causes profondes de la descente aux enfers du pays.

Le député est l’auteur d’un livre interpellateur, « Le Congo en quête d’un leadership politique de changement par des élections libres et démocratiques » dont la présentation a été faite le 13 octobre 2017 dans une des salles des réunions de la Paroisse Notre Dame de Fatima à Gombe, devant d’importantes personnalités du monde politique, de la société civile… comme le professeur Kambayi Bwasha, Mgr Gérard Mulumba Kalemba, évêque émérite du diocèse de Mweka et frère cadet du feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba, Père Léon de St Moulin, historien et professeur émérite.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?