..."/>

A 17 jours de l’élection présidentielle : Candidat du FCC, Shadary à la conquête de l’ex-Equateur

Shadary à la conquête de l’ex-Equateur

Après avoir lancé sa campagne électorale par le Grand Katanga, le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle du 23 décembre, Emmanuel Ramazani Shadary, vient de mettre pied dans l’ancienne province de l’Equateur (démembrée en 5 nouvelles provinces) où il a commencé sa campagne électorale par la ville de Gbadolite, chef-lieu de la nouvelle province du Nord-Ubangi et fief naturel de feu Maréchal Mobutu.

Accompagné de quelques cadres du FCC originaires de l’ancien Equateur et parmi lesquels figurent Jeanine Mabunda, José Makila, Omer Egbake, et autres, Shadary a tenu un meeting  devant une foule de militants venus de tout bord. Territorial rompu, le candidat N°13 sur la liste des présidentiables publiée par la CENI a évoqué les difficultés auxquelles sont confrontées les populations de cette partie du pays, notamment, le manque d’eau, d’électricité, le mauvais état des routes de desserte agricole, l’enclavement de plusieurs contrées, et les difficultés pour les parents de faire scolariser leurs enfants.

Dans sa réponse à toutes ces préoccupations, le candidat du FCC a laissé entendre que tous ces défis relevés rentrent dans le cadre majeur de son programme quinquennal et a promis de matérialiser ses engagements tout en demandant aux fils et filles de cette partie du pays de lui accorder leurs suffrages populaires.

Du Nord-Ubangi, le candidat du FCC s’est rendu au Sud-Ubangi, précisément dans la ville de Gemena, chef-lieu de cette nouvelle province où il passé la nuit avant d’y tenir aussi un meeting devant de nombreux militants. Ici aussi Ramazani Shadary a promis d’apporter des solutions idoines aux difficultés auxquelles ils font face s’il est élu à la magistrature suprême.

Après le Sud-Ubangi, le candidat du FCC et sa délégation ont mis pied, hier mercredi, à Lisala, chef-lieu de la nouvelle province de la Mongala, où il a tenu un meeting dans le stade Papa Raphaël de Lisala, devant une foule nombreuse.
Dans son discours, le candidat Shadary a remercié la population pour l’accueil et promis de s’impliquer pour lutter contre les érosions qui menacent cette nouvelle province. Pour cela, il a exhorté la population de la Mongala à lui accorder massivement leurs suffrages le jour du vote.

A Lisala comme partout où il est passé dans le Grand Equateur, le candidat No 13 a également promis, s’il est élu, d’apporter des solutions aux autres problèmes soulevés, notamment l’assainissement de l’appareil judiciaire, la réhabilitation des routes, l’emploi des jeunes, etc.

Après Lisala, Shadary a poursuivi sa campagne le même mercredi à Bumba, territoire considéré comme le grenier agricole de la province de la Mongala où il est arrivé accompagné de Mme Jeanine Mabunda (présidente de la Ligue des femmes du PPRD, de Jean-Pierre Lihau, et d’autres fils du coin.

Au cours du meeting tenu au stade Carlos rempli de monde, le candidat du FCC a promis de faire de Bumba l’une de ses priorités s’il est élu comme président de la République. Il a notamment promis de faire de Bumba une grande ville et de la doter d’un aéroport.   Sauf imprévu, le candidat du FCC à la présidentielle doit quitter Bumba ce jeudi à destination de Boende, chef-lieu de la nouvelle province de la Tshuapa, avant-dernière étape de sa tournée de campagne dans l’ex-Équateur.

Par DMK

*

*

Monter

Login

Lost your password?