..."/>

Congo Airways provoque l’exhumation de la blacklist de l’UE et son actualisation

Entre-temps, au niveau de l’Autorité de l’aviation civile de la RDC, aucun effort n’a été fourni dans l’initiative des réformes pour rendre ce secteur viable et compétitif!

La Commission européenne a rendu publique, à la fin du mois de novembre dernier, la liste actualisée des compagnies aériennes ne répondant pas aux normes de sécurité internationale. Ces compagnies aériennes sont soumises par conséquent à une interdiction/ ou à une restriction d’exploitation au sein de pays de l’Union européenne (UE).
Des sources de l’UE indiquent que 115 compagnies aériennes sont frappées par cette décision, réparties parmi les pays comme l’Afghanistan, le  Kirghizistan, du Népal,  l’Iran, la Corée du Nord. Des compagnies de  nombreux pays d’Afrique dont la RDC figurent aussi sur cette liste noire de l’UE.

Selon certaines sources, les ambitions du nouvel opérateur public congolais, Congo Airways, déjà opérationnel dans quelques pays africains (Afrique du Sud, Bénin et Cameroun), d’exploiter le ciel européen ont provoqué l’exhumation de la black-List de l’UE. Car, les responsables de Congo Airways se sont précipités pour amorcer des démarches afin d’exploiter le ciel européen, pendant que du côté de l’Autorité de l’aviation civile de la RD Congo aucun effort n’a été fourni jusque-là dans l’initiative des réformes pour rendre ce secteur viable et compétitif au niveau national.

Depuis, la RD Congo a été placée sur la liste noire de l’UE et de l’Amérique du Nord. Les exigences relevées par l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) pour se mettre au niveau des standards internationaux pour les compagnies aériennes ont toujours du mal à être appliquées ou prises en compte au niveau national. Ainsi, les compagnies aériennes congolaises, mêmes celles qui ont voulu travailler en partenariat avec ces compagnies nationales, ont été interdites d’exploiter l’espace européen.

Concernant la liste noire de l’UE, l’Afrique constitue la région où les compagnies aériennes sont les plus visées par la décision de la Commission de l’UE. Sur 82 compagnies aériennes certifiées, réparties dans 14 pays africains, 76 compagnies appartenant à 11 pays sont interdites d’accès au ciel européen. Les pays concernés sont; l’Angola, la RDC, le Djibouti, la Guinée équatoriale, l’Erythrée, le Gabon, la Lybie, la Sao Tome-et-Principe, la Sierra Leone, et le Soudan. Elles sont suspendues en raison du manque de surveillance de la sécurité par les autorités de l’aviation civiles de ces États.

Il faut aussi y ajouter deux compagnies aériennes certifiées dans deux autres pays africains qui sont également interdites d’exploiter le ciel européen, pour des raisons de sécurité les concernant elles-mêmes. Il s’agit des compagnies du Nigéria et du Zimbabwe.

Par Lucien K.T

*

*

Monter

Login

Lost your password?