..."/>

Go-pass : mystère autour des 31.240.000 USD réalisés par la RVA en 2017

Go-pass Un contrôle des passagers par les agents sanitaires de la RVA

Près de 10 ans après l’instauration de l’IDEF (Fonds de développement pour les infrastructures aéroportuaires), on ne sait toujours pas à quoi ont servi ces montants récoltés par cette entreprise de l’État.

La RVA (Régie des Voies Aériennes) a vanté, selon des sources, les recettes réalisées au cours de l’année 2017 dans le cadre de prélèvement de l’IDEF (Fonds de développement pour les infrastructures aéroportuaires). Les chiffres avancés relèvent plus de 51,55 milliards FC, soit plus de 31.240.000 USD mobilisés par cette entreprise de l’Etat l’année dernière, pour le compte de Go-pass.

Pour des prévisions estimées à l’auteur de 34.464.355.067,00 FC, cette entreprise de l’Etat aurait réalisé au cours de cet exercice annuel 17.091. 944,029 FC. Ce qui constitue un dépassement par rapport aux prévisions, soit 149,59% de recettes réalisées pour la seule année 2017 !

Curieusement, les questions sur l’utilisation de ces recettes colossales demeurent toujours sans réponses. Des  spécialistes estimant que cet argent récolté n’a jamais servi aux objectifs fixés sur cette taxe initiée par le directeur général expatrié Jean Assise, mandataire recruté à l’époque par le COPIREP (Comité de Pilotage de la Réforme des Entreprises Publiques).

La raison des inquiétudes évoquées par de nombreux spécialistes en économie, c’est que près de 10 ans après l’instauration de l’IDEF, dit Go-pass, on ne sait toujours pas à quoi ont servi ces montants réalisés par cette entreprise de l’État.

Pour rappel, la taxe  IDEF ou « Go-Pass » a été instaurée en mars 2009 et mise à charge de tous les passagers qui embarquent en RD Congo. La tarification de cette taxe est de 20 dollars américains pour les passagers effectuant des destinations nationales et 50 dollars américains sur chaque passager pour des destinations internationales.

Par Lucien Kazadi T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?