..."/>

Lamuka décrète une journée ville morte ce vendredi

Martin Fayulu ca

Cette coalition appelle la communauté internationale à vite réagir pour la levée de la mesure de la Ceni reportant les élections à Beni, Butembo et Yumbi

La Coalition Lamuka décrète une journée ville morte ce vendredi 28 décembre 2018 sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, à cause du report des élections au mois de mars 2019 à Beni, Butembo et Yumbi, pour cause de maladie d’Ebola et d’insécurité.

Elle appelle la communauté internationale à s’investir pour obtenir la levée immédiate de cette mesure de la CENI qui survient après le report d’une semaine des élections du 23 décembre.  Au cours d’un point de presse tenu hier jeudi 27 décembre 2018 au siège du G7à Kinshasa, cette plate forme électorale qui soutient la candidature de Martin Fayulu Madidi à la présidentielle, a fait savoir que l’épidémie d’Ebola ne touche pas seulement Béni et Butembo, mais elle s’étend également dans d’autres coins notamment dans le territoire de Mombassa.

 » Aucune loi de la République ne donne ni compétence, ni qualité à la ceni de priver une partie de notre population du droit élémentaire et souverain, consacré du reste par la Constitution, d’élire ses représentants ou ses dirigeants « , ajoute Pierre Lumbi, directeur de campagne du candidat de Lamuka.

Selon cette coalition, la Ceni vient de franchir la ligne rouge en imposant une décision illégale du report partiel des élections dans les circonscriptions de Beni, Butembo et Yumbi.   » La République démocratique du Congo est une et indivisible « , conclut Pierre Lumbi qui demande au peuple congolais d’observer la ville morte ce vendredi en signe de solidarité aux populations privées de leurs droits.

Par Julie Muadi

*

*

Monter

Login

Lost your password?