..."/>

A deux jours de la tenue des élections : La CENCO et l’ECC invitent les Congolais à tenir bon

Marcel Utembi et André bokundoa

A cette occasion, une invitation est lancée à toutes les parties prenantes au processus électoral, particulièrement les candidats, à participer au culte œcuménique qu’elles organisent le samedi 29 décembre 2018 en la cathédrale Notre Dame du Congo à Kinshasa

C’est dans le souci de gagner le pari des élections libres, transparences et apaisées que Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), Rév.  André Bokundoa, président de l’Église du Christ au Congo (ECC) ont, en vertu de leur mission pastorale et prophétique,   lancé un appel pressant pour encourager le peuple congolais à tenir bon, à participer massivement et activement au scrutin en ne prêtant oreille à certains leaders politiques qui distillent les messages incitant à la violence, au régionalisme et au tribalisme. Ils ont exprimé cette préoccupation à l’occasion d’un point de presse organisé conjointement le 26 décembre dernier au centre inter diocésain.

Non à un nouveau report des élections

Indiquant que le processus électoral se déroule sur fond d’une crise de confiance qui risque d’entrainer des conséquences dangereuses pour la paix post-électorale, les deux confessions religieuses ont demandé à la CENI de tout mettre en œuvre pour que la date du 30 décembre 2018 soit impérativement respectée afin de finir en toute beauté l’année 2018 et de commencer l’année 2019 avec l’espoir des jours meilleurs.

Pour elles, les diverses réactions enregistrées suite aux différents reports des élections donnent à penser que le peuple congolais ne tolérera pas un nouveau report des scrutins. L’institution d’appui à la démocratie est également encouragée non seulement  à tenir sa promesse de faciliter l’accès aux observateurs et témoins dans les bureaux de vote et dans les centres locaux de compilations des résultats (CLCR), mais aussi à ne publier que les résultats issus du comptage manuel, reçus des CLCR et dont les procès-verbaux devront être affichés devant les différents bureaux de vote.

Non aux actes de violence

Présentant ses condoléances aux familles éprouvées et condamnant fermement toute forme de violence d’où qu’elle vienne, les présidents de la CENCO et de l’ECC se sont dits préoccupés par l’intolérance politique de tout bord et par les actes de violence qui ont causé des pertes en vies humaines sans compter de nombreux blessés au cours de la campagne électorale.

Les leaders politiques, particulièrement les candidats Président de la République sont, de leur côté, priés de lancer un appel pressant et public à leurs partisans à la non- violence.  Ils ont également demandé au gouvernement de veiller au fonctionnement normal de l’internet et des SMS qui constituent aujourd’hui des canaux de communication importants pour les différentes parties prenantes au processus électoral,   notamment les acteurs politiques, les observateurs, les témoins et les journalistes.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?