..."/>

Malgré tous les efforts fournis : Le virus Ebola loin d’être maitrisé à Butembo

Ebola au Nord-Kivu rdc

Malgré les efforts fournis par le Gouvernement de la RDC et ses partenaires, l’épidémie à virus Ebola est loin d’être maitrisée à Butembo. Cela malgré les assurances du Dr Oly Ilunga Kalenga, ministre de la Santé Publique.
Selon la radio publique allemande Deutsche Welle, l’insécurité dans la région continue d’avoir un impact négatif sur la lutte contre Ebola.  Les attaques récurrentes visant des centres de traitement d’Ebola font craindre une propagation de la maladie en RDC, signale le diffuseur officiel allemand.

Selon Gilbert Kambale, bourgmestre de la commune de Kimemi, où un centre de traitement d’Ebola a de nouveau été attaqué le  samedi 9 mars 2019, « le problème est désormais sécuritaire ». L’homme a rassuré, cependant, que des dispositifs de sécurité sont en train d’être mis en place pour qu’aucun centre de traitement d’Ebola ne fasse l’objet de nouvelles d’attaques.

 « Nous sommes en train de peaufiner des stratégies pour éradiquer totalement ce phénomène d’incursions et d’attaques des centres de traitement Ebola à Butembo », a  expliqué  Kambale. L’attaque  ce centre, géré par Médecins sans frontières, a poussé l’organisation à plier bagages. Mais l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dont son Directeur Général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus  a effectué une visite de trois jours en RDC, compte poursuivre la riposte tant que l’épidémie n’est pas éradiquée.

« Nous n’allons pas quitter tant que le travail n’est pas totalement terminé. Et c’est ce que j’ai entendu aussi des collègues de la structure que nous avons visité », a rassuré le Directeur général de l’organisme onusien, en visite à Butembo.

Pour lutter au maximum contre cette épidémie, les équipes médicales et la population doivent suivre des directives comme l’enterrement des corps de personnes contaminées, en respectant les mesures préventives. Celles–ci consistent à  éviter d’être en contact avec des personnes malades ou encore se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon notamment.

Il faut signaler qu’après la suspension des activités de lutte contre Ebola de Médecins sans frontière à Katwa et Butembo, à la suite d’attaques contre deux centres de traitement, les autorités congolaises ont rouvert ces deux centres, qui seront désormais cogérés par le ministère de la Santé, l’OMS et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

L’ONU déterminée à appuyer le gouvernement de la RDC

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a visité samedi dernier  le centre de traitement Ebola à Butembo, ce site qui a été attaqué par des groupes armés. Il s’est entretenu avec le personnel du centre et les a remerciés pour leur dévouement.

Cette visite a eu lieu au terme d’une mission de trois jours dans le pays, en compagnie de hauts responsables américains et d’autres dirigeants de l’OMS. Ils ont rencontré le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, des membres du gouvernement sortant, des organisations partenaires et des intervenants locaux participant à l’intervention en cas d’éclosion.

 A l’étape de Butembo, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est entretenu avec un groupe de partenaires, de responsables et d’employés. A l’issue de sa visite, le Directeur général de l’OMS a indiqué que son organisation a demandé et reçu un soutien supplémentaire de l’ONU et des forces de police locales pour protéger les centres de traitement.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?