..."/>

Sous l’impulsion du CSAC/ Kongo Central : Suspension du magazine « Point d’actu »

La Sous-commission de vigilance d’éthique électorale  à travers les médias du Kongo Central (Sous/CVEEM) a décidé, après débats et délibérations, de  suspendre la diffusion du Magazine « Point d’Actu » sur toute l’étendue de la province du Kongo Central pour une durée de 30 jours. Elle l’a fait le 27 février 2019 à Matadi, chef-lieu  de la province du Kongo Central, lors de sa deuxième réunion extraordinaire.

Des propos discriminatoires, xénophobes, diffamatoires…

La S/CVEEM motive sa décision par le fait que cette émission a servi de support à la résurgence de propos à la fois discriminatoires, xénophobes, diffamatoires, d’incitation à la haine ethnique et tribale, de mépris, de révolte, de parti pris avéré et indigne d’un professionnel de presse, d’atteinte à la dignité et à l’honneur des individus dont Simon Floribert Mbatshi Batshia, candidat Gouverneur de province. Le présentateur de ce magazine, Caleb Mavinga, l’a  qualifié sans vergogne de « Vieux Mugabe », lors de ses innombrables diffusions respectivement en dates des 25, 26 et 27 février de l’année en cours.

En plus de la sentence précitée, elle a également frappé d’embargo Caleb Mavinga pour une durée de 45 jours, avec obligation à ce dernier de régulariser auprès de la section provinciale de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) sa situation professionnelle pour des prestations ultérieures à travers les médias de cette province.

45 jours d’embargo

Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Matadi a été prié d’apporter son concours à la bonne exécution de cette décision. A noter que la Sous-commission de vigilance de l’éthique électorale à travers les médias est composée dans chaque province de la République Démocratique du Congo d’un membre de la plénière du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), qui en est le Président, du Coordonnateur provincial du CSAC, qui en est le Vice-président, d’un secrétaire d’instruction,  du Président provincial de l’UNPC, du Chef d’Antenne provinciale de l’OMEC, d’un Expert du CSAC et d’un Représentant du Procureur Général de la République. Le S/CVEEM, l’une des branches du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) vient une fois de plus de frapper très fort.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?