..."/>

La COSOCIC salue la réalisation des promesses du chef de l’Etat

Le 27 février 2018, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi a dévoilé son programme d’urgence, dans lequel certains axes prioritaires sur le social des Congolais étaient inscrits. La réalisation des promesses tenues est saluée par la Coalition de la Société Civile pour le Changement(COSOCIC), dont la préoccupation a été exprimée au quotidien la Tempête des Tropiques par M. Joseph Zagabe, son coordonnateur.

Le peuple congolais témoigne

« Le président élu a promis et déjà il réalise », a-t-il dit, en précisant que les actions concrètes sont entrain déjà d’être posées  et que le peuple congolais en témoigne. Sans y  aller avec le dos de la cuillère, le coordonnateur  Joseph Zagabé cite la décrispation politique et les infrastructures. Pour lui, du point de vue de la décrispation politique, le chef de l’État congolais avait promis que dans 10 jours, une mesure de grâce présidentielle devrait être accordée aux prisonniers politiques.

Il faut signaler ici que la promesse a été réalisée, car plus de 700 prisonniers ont quitté leurs lieux de détentions, où ils sont restés pendant plusieurs années, sans parfois être jugés. Ceux qui ont vécu en dehors du pays, parce que considérés comme exilés politiques,  s’apprêtent déjà à y revenir. C’est le cas de Moise Katumba , qui a déjà reçu son passeport pour retourner au pays.  Pour ce qui est des  infrastructures, le peuple congolais assiste depuis près de deux semaines déjà à la réhabilitation de certaines grandes artères comme les avenues Saio et Universités, qui sont restées dans un état de délabrement très avancé depuis 18 ans.

Accompagner le chef de l’État

Invitant tous les Congolais patriotes à accompagner le chef de l’État dans ce noble combat, Joseph Zagabe indique qu’il y aura de véritables actions concrètes dans cette vision positive capables de sortir le pays du marasme dans lequel il est resté depuis plusieurs décennies, en vue de le booster vers son développement intégral.

Concernant la coalition FCC-CACH, le coordonnateur de la COSOCIC a indiqué qu’il n’y a pas à craindre, car les regroupement se font et se défont. C’est-à-dire, dès lors que vous comprenez que vous allez dans une même vision, vous pouvez accepter de coaliser, au cas contraire cela n’est pas intéressant.

Amener toutes les couches à parler le même langage

Il sied de rappeler que la Coalition de la Société Civile pour le Changement(COSOCIC) est un regroupement de plusieurs structures de la société civile ayant la  volonté d’aider le chef de l’Etat dans sa vision pour le développement de la République Démocratique du Congo.  Pour éviter des divisions inutiles, actuellement la COSOCIC se démène de telle sorte que toutes les couches (CACH, LAMUKA et FCC) parle le même langage dans le but d’aider le pays à aller de l’avant.

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?