..."/>

A l’occasion du 27ème anniversaire de la mort de Papa Charles Kisolokele Lukelo :Les Kimbanguistes appelés à privilégier Dieu avant des hommes

Les Kimbanguistes

La communauté kimbanguistes de la ville de Kinshasa a célébré, le Dimanche 17 Mars 2019, le 27ème anniversaire de la mort de Papa Charles Kisolokele Lukelo. La cérémonie a été organisée à la paroisse Kimbaguiste de Kimbanseke. Elle a débuté par un culte d’action de grâce ayant  réuni tous les Kimbaguistes de la ville de Kinshasa. « Dieu est avec nous. Qu’as-tu demandé aujourd’hui », était  le thème choisi pour la prédication de la journée.

Célébrant le culte, le Révérend Pasteur Kinga Frederick, de la commune de Ngaliema, a insisté sur le fait d’avoir une confiance inébranlable en Dieu. L’officiant a focalisé sa prédication sur  cinq passages bibliques dont le Psaume 34 : 20-23 ; Exode 20 : 4-17 ; Apocalypse 11 : 4-14 ; 2 Rois 2 : 1-2 et 8-10 et 1 corinthiens 3 : 10-15.  Se référant à ses passages, le Révérend Pasteur Kinga Frederick, a demandé aux Kimbanguistes de mettre leur confiance en Dieu comme l’a fait David ; de marcher selon les principes de Dieu et de la communauté.

« Dieu est capable de donner tout ce qu’on lui demande »

L’homme a par ailleurs expliqué  que Dieu est capable de donner tout ce qu’on lui demande. Ainsi, le Révérend a invité  les Kimbanguistes à profiter de cette faveur divine et les a convié  à apporter leur pierre pour la construction de l’édifice dont  la fondation est Jésus-Christ.

Prenant la parole à son tour, le Représentant de l’Église Kimbanguiste à Kinshasa,  le Révérend Surbens Swalenge Bernard, a souligné que leur présence à la Paroisse Kimbanguiste de Kimbanseke s’explique par le fait que cette  Eglise a commémoré le 27ème anniversaire de la disparition physique de Papa Charles Kisolokele Lukelo, qui a placé Dieu en première position dans sa vie. Ce dernier, a-t-il fait savoir, quand il faisait une activité divine, ne permettait jamais qu’on l’interrompe pour un problème humain.

Pour lui, il est question, ici, comme le recommande le livre biblique adressé aux  Hébreux  dans le chapitre 13, au verset 7 de «  se souvenir de ceux qui nous ont dirigé, voir comment ils ont vécu leur vie ici sur terre et imiter leur voie ». « Nous nous sommes réunis aujourd’hui pour parler de Papa Kisolokele. Réfléchir sur comment était sa vie, quelle était sa contribution, quelle leçon pouvons nous tirer sur sa vie,  sur son comportement, sa manière de travailler et son enseignement », a-t-il déclaré.

L’amour, les lois, et le travail

Dans son enseignement, l’intervenant a insisté sur trois points essentiels qui sont l’amour, les lois, et le travail qui constituent, a-t-il précisé, la devise de l’Église Kimbanguiste. Cette dernière, a poursuivi  le Représentant, demande aux fidèles d’aimer Dieu et les hommes ; de respecter les principes de Dieu, ceux de la communauté et de l’Etat ; et enfin de faire les œuvres de Dieu avec joie, grand cœur et confiance.

Pour terminer, le Représentant de l’Eglise Kimbanguiste à Kinshasa a invité les Kimbanguistes à mettre Dieu en première  position dans leur vie, comme l’a fait Papa Charles Kisolokele. «  Chercher d’abord le royaume des cieux et tout nous sera donner », a-t-il déclaré, en insistant : «  Dieu doit être notre priorité. Il doit être ce que nous avons de plus précieux. Peut importe ce que nous faisons, Dieu doit occuper la première place dans nos vie ».

Papa Charles Kisolokele

Né le 12 février 1914 à Nkamba, dans le district de Mbanza-Ngungu, dans la province du Bas-Congo, Papa Charles Kisolokele Lukelo est le premier fils du grand prophète africain Simon Kimbangu. Frère aîné de Dialungana Kiangani et Joseph Diangienda Kuntima, sa naissance coïncide avec le début de la première guerre mondiale. Durant son parcours, l’humanité retient de lui un homme intègre et ayant participé à la réalisation des grandes œuvres nationales et religieuses. Il a aussi joué un rôle prépondérant dans le processus d’émancipation des opprimés et du développement de la République Démocratique du Congo, Zaïre, à l’époque.

Pour son enfance, l’on note qu’il est témoin incontestable du ministère puissant de son père, Simon Kimbangu. Ceci lui a permis de rendre un témoignage courageux au Tribunal militaire de Thysville (Mbanza-Ngungu, actuellement), et a dû payer pour ce faire par son bannissement de la Colonie Scolaire de Boma.

Initiateur de l’exploitation agricole, l’élevage, la création des écoles et des hôpitaux au sein de l’Eglise Kimbanguiste, Papa Kisolokele a aussi rendu de grands services comme étant le Chef Spirituel, aux côtés de ses deux frères.Au-delà de toutes ses grandes réalisations citées, la nation congolaise reconnaît également en lui la création d’une grande école de formation professionnelle.

Il s’est battu bec et ongles pour être l’un des principaux initiateurs de l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP). Voulant toujours donner de l’emploi à la jeunesse, il a participé à la création des emplois, il a octroyé des bourses d’études et des formations dans plusieurs domaines administratifs.
Sur le plan politique, il a occupé plusieurs postes de responsabilité politique et a été parmi les artisans de l’indépendance de la République Démocratique du Congo.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?