..."/>

Des journalistes de Kinshasa formés sur le mécanisme mondial de financement de la santé de la mère et de l’enfant

Dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD), le Secrétaire général de l’ONU a lancé l’initiative « Chaque Femme, chaque Enfant », pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents d’ici 2030. Pour cela, il a mis en place le Mécanisme Mondial de Financement mondial ou « Global Financing Facility »(GFF) en soutien à cette initiative.

C’est ainsi qu’une session de mise à niveau de 25 journalistes et acteurs des Organisations de la Société Civile (OSC) en charge de la communication a été organisée les 2 et 3 avril 2019 à Kinshasa par la Coalition des OSC de la Santé de la Reproduction, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent-nutrition (SRMNEA-NUT) , en partenariat avec l’ONG internationale américaine PATH. Cette session de formation de deux jours a consisté à renforcer les capacités des professionnels des médias et des acteurs de la Société civile sur le Mécanisme Mondial de Financement (GFF) de Chaque femme et de chaque enfant ainsi que  sur le processus d’engagement de la Société Civile dans le processus du GFF.

Le principal facilitateur de cet atelier de formation a été Emmanuel Diasivi Ndoman Vak, expert du groupe mondial de coordination de la Société civile du GFF et point focal de la société civile du GFF en RDC. Il était assisté du Dr Garyn de PATH. Les participants ont réfléchi sur la contribution des médias au processus du mécanisme mondial de financement de la santé de la reproduction, de la mère, de l’enfant, du nouveau-né, de l’adolescent et de la nutrition.

La République Démocratique du Congo, a dit Emmanuel Diasivi,  fait face aux défis posés par la mortalité maternelle, infantile et néonatale. Pour remédier à cette situation,  elle a élaboré le plan stratégique intégré de Santé de la Reproduction, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant, de l’adolescent et de la nutrition 2019-2022 (PSI SRMNEA-NUT) qui  s’inscrit dans la logique du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS), version 2016-2020 et du PNDS recadré 2019-2022, des objectifs de développement durable (ODD) et de la stratégie mondiale des Nations Unies pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent 2016-2030. Le mécanisme du GFF a d’abord ciblé 12 pays dont la RDC.

Le Plan d’action élaboré par la Coalition des Organisations de la Société civile du GFF/RDC prend en compte les activités de sensibilisation, de communication et de promotion sur la santé de la Reproduction, de la mère, du nouveau-né, de l’enfant, de l’adolescent et de la nutrition (SRMNEA-NUT) avec l’implication des medias à travers l’organisation des émissions de radio et de télévision, la diffusion des spots radio et TV. C’est qui justifie l’organisation de cet atelier.

Par N.T.

*

*

Monter

Login

Lost your password?