..."/>

Bureau définitif de l’Assemblée nationale : Déjà deux candidats FCC pour la Présidence

Toutefois, c’est le choix de l’Autorité morale de cette famille politique qui a plus de chance de passer

Ils sont tous les deux du Front commun pour le Congo (FCC) et originaires de l’ex-province de l’Équateur où ils ont été élus députés nationaux respectivement à Bumba et à Mbandaka. Il s’agit de Jeanine Mabunda Li20oko et d’Henri-Thomas Lokondo Yoka qui sont en lice pour la présidence du bureau définitif de l’Assemblée nationale après la fin de la mission du bureau  provisoire.

La candidature du second a été portée hier lundi 8 avril à la connaissance du public pendant que celle de Mme Mabunda a été annoncée le vendredi 5 avril par le Secrétaire permanent  du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, PPRD en sigle, au cours d’une manifestation en présence de plusieurs membres de  cette formation politique dite phare de la plateforme FCC.

Dans son mot de circonstance, Mme Jeanine Mabunda a remercié l’ancien Chef de l’État pour la confiance lui témoignée en soutenant sa candidature à ces lourdes charges politiques. Son dernier poste à côté de l’ex-président Joseph Kabila a été celui de Conseillère en matière de lutte contre les violences sexuelles. Elle a été aussi ministre en charge du Portefeuille.

Et, à ce titre, elle avait conduit une mission à Mbuji-Mayi pour le compte de la Minière de Bakwanga (MIBA) restée dans la léthargie jusqu’à ce jour. Elle avait aussi travaillé pendant plusieurs années à la Banque centrale du Congo, à l’époque du gouverneur Jean-Claude Masangu Mulongo.

La candidature d’Henri-Thomas Lokondo qui n’est pas du PPRD laisse penser à un malaise au sein du FCC où des frustrations et déceptions accumulées par d’autres partis membres n’ont pas encore laissé de place. De toutes les façons, l’élu de Mbandaka n’est pas à son premier coup d’essai. Il s’est conduit à certains moments en électron libre sans tenir de la discipline de la Majorité présidentielle, muée en FCC, au courant de la législature passée. Ceux qui le connaissent disent qu’il va regagner les rangs, du fait que Jeanine Mabunda est imposée par leur chef commun.

Avant de passer au vote des membres du bureau de l’Assemblée nationale, il a été recommandé des tractations ou consultations au niveau des familles politiques en présence. C’est dans cadre qu’il y aurait des concertations FCC-CACH en dehors de Kinshasa  en prévision de ces échéances.

Par MKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?