..."/>

Avec l’engagement du FMI d’auditer la RDC : Cap sur la formation d’un gouvernement post électoral

FMI

Celui-ci aura pour mission de sortir l’économie des ornières de son passé encore récent et de permettre aux Congolais de manger à leur faim

Heureux qui comme le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d’effectuer une mission de salut public aux États-Unis d’Amérique avec, dans ses bagages, un engagement ferme du Fonds Monétaire International (FMI) de procéder dès maintenant à l’audit général de la situation économique de la République démocratique du Congo !

Aux dires de l’imposante Directrice générale de cette haute institution financière internationale, c’est seulement au terme de cet audit qu’un programme de soutien et de financement dans le cadre de l’amélioration économique souhaitée par la partie congolaise pourra être mis en chantier dans le cadre d’un nouveau départ après la rupture intervenue en 2015 entre Kinshasa et le FMI.

Il y a lieu d’affirmer sans crainte que l’audit de la situation économique de la RDC n’est pas une condition sine qua non pour cette reprise acceptée par les parties. Il s’agit de faire un état des lieux sans complaisance afin de préparer ledit nouveau départ et de le mener à son terme avec plus de chances de succès !

Un gouvernement post électoral

En prenant la parole, la Directrice générale du Fonds Monétaire International, Madame Christine Lagarde a fait plusieurs fois allusion au gouvernement de la RDC appelé à encadrer le retour en programme entre ce pays et le FMI aussitôt que l’audit de la situation économique connaitra son épilogue. Mais de quel gouvernement s’agit-il car celui très attendu de l’après élections du 30 décembre 2018 tarde toujours à venir ?

De plus en plus nombreux sont des Congolais qui pensent que le nouveau Congo qui décollera dans la perspective de bonnes nouvelles que le Président Félix Antoine Tshisekedi vient d’amener des États-Unis ne saurait effectuer son long parcours qui durera cinq ans à bord d’un avion qui a déjà fait son temps avec un bilan de contreperformances que le monde entier connait, y compris le FMI !

Pour cette bonne et simple raison, cap donc sur la formation d’un nouveau gouvernement post électoral. Celui-ci, au regard des échanges intervenus entre le Président Tshisekedi et Mme Christine Lagarde, aura pour mission de sortir l’économie de la RDC des ornières de son passé encore récent et de nourrir les Congolais. Qui dit mieux ?

Par Bamporiki Chamira

*

*

Monter

Login

Lost your password?