..."/>

Guerre souterraine autour de l’argent à l’Assemblée nationale et au Sénat : Le peuple congolais déjà trahi par ses élus

Assemblée nationale et Sénat en rdc

Où sont passés les députés et sénateurs qui disaient dans leurs discours de campagne qui sont encore loin d’être oubliés aujourd’hui ?

Depuis les laborieuses tentatives ayant consisté à mettre en place les bureaux provisoires et définitifs de l’Assemblée nationale et du Sénat en République démocratique du Congo, de folles rumeurs se répandent comme une trainée de poudre à Kinshasa faisant  état d’une guerre souterraine au sein de ces deux chambres législatives du Parlement.

D’après des sources dignes de foi proches des autorités budgétaires du pays (ministères du Budget et des Finances), cette guerre souterraine serait liée à un « vieux projet visant à réduire sensiblement les énormes émoluments et autres avantages attachés aux fonctions de parlementaires en RDC en vue d’équilibrer, tant soit peu, les revenus perçus par tous les agents émargeant du budget de l’État (fonctionnaires, toutes catégories confondues, soldats, policiers et tutti quanti) » ! Selon les mêmes sources, ledit projet de réduction d’émoluments des parlementaires congolais serait déjà dan sa phase exécutoire et que rien ne pourrait l’arrêter !

Faire fortune à tout prix !

A entendre les discours développés par des députés et sénateurs au Palais du peuple, mais aussi et surtout dan leurs retranchements à la cité, en rapport avec ce qui précède, celui ou celle qui oserait réduire leurs faramineuses rétributions et autres avantages attachés à leur rang assumera la responsabilité à travers le pays » !

Les élus des deux chambres attendraient donc de pied ferme la mise en œuvre du projet qui viendrait leur arracher ce qu’ils considèrent comme leur droit inaliénable, qu’ils entendent défendre contre tout car, affirment-ils sur le ton de la confidence. Ces députés et sénateurs soutiendraient qu’ils ne sont pas allés au Parlement pour être les derniers sur l’échelle sociale de la République ! Voilà le vrai sens de leur présence à l’hémicycle !

Entre les mots prononcés par ces « honorables » députés et sénateurs, il faut plutôt entendre en clair ce qui suit : « Nous avons tout entrepris pour monter à l’Assemblée nationale et au Sénat dans le but de faire « fortune » et non de faire « plaisir » à qui que ce soit !

En intériorisant les propos de ces élus pris dans leurs diversités politiques respectives, le peuple congolais se sent trahi par ces derniers pour qui seul l’argent compterait jusqu’au terme de leur mandat !   Pourtant, plusieurs de ces députés et sénateurs disaient « le peuple d’abord » dans leurs discours de campagne en 2018 qui sont encore très loin d’être oubliés aujourd’hui !

Les Congolais, qui ne sont pas dupes dans leur majorité, restent très attentifs à ce qui se passe présentement au Palais du Peuple, notamment dans le cadre de la guerre souterraine qui y est menée entre le FCC et le CACH !

Par Bamporiki Chamira

*

*

Monter

Login

Lost your password?