..."/>

Assignations budgétaires aux régies financières : Sele Yalaghuli obtient la meilleure cote!

Franc congolais pouvoir d'achats

Avec 117,4% de recettes mobilisées par la DGI, le président de la République peut compter sur cette régie pour financer le budget de l’État et son programme de reconstruction du pays

La Direction générale des impôts (DGI) n’a pas fini d’impressionner en termes de mobilisation de recettes depuis que Sele Yalaghuli a pris les commandes de cette régie financière. En témoigne, le rapport publié par la Banque Centrale du Congo à travers sa chambre de conciliation des recettes de l’État, en date du 10 mai 2019. Un rapport plus qu’éloquent sur la nouvelle grande performance réalisée par la DGI au mois d’avril 2019.

Il ressort du tableau comparatif des recettes contenu dans ce rapport et dont notre rédaction a pu se procurer une copie que cette régie financière a mobilisé un total de recettes déclarées de 738.424.452.428,88 FC pour le mois d’avril, alors que l’État lui avait assigné comme part à réaliser pour ce mois, soit 628.518.809.810,88 FC. Cette performance vient donc  démontrer le poids acquis désormais par cette régie financière dans le financement du budget de l’État congolais depuis l’avènement du comite dirigé par  SELE YALAGHULI.

Déjà sous l’impulsion de ce mandataire,  cette régie  financière a eu à réaliser plusieurs fois des chiffres allant au-delà des assignations. A titre d’exemple, en 2018, la Direction générale des impôts a réalisé 3600 milliards de FC au cours de son exercice annuel, soit 135% de ses assignations pour cette année fiscale, avait révélé le Directeur général des impôts, Sele Yalaghuli.

Pour le patron de l’administration fiscale, cette performance a été réalisée grâce aux efforts de l’ensemble du personnel. Et selon lui, cette performance profite au personnel conformément au mécanisme de primes de rétrocession  et de contentieux dans les conditions prévues par la loi.

Le Ministre des Finances ,Henri Yav  Mulang a donc raison de  réserver toujours une oreille attentive à la question. Le président de la République peut donc compter sur cette régie pour financer son programme de 100 jours grâce aux ressources mobilisées en interne, quand on sait qu’aucun pays ne peut compter sur l’aide extérieure pour se développer.

117,4% de recettes mobilisées !

Chapeau bas au patron de l’administration fiscale ainsi qu’à toute son équipe. Car, en termes de pourcentage, les recettes mobilisées par la DGI en avril 2019 sont de l’ordre de 117,48%. Ce qui constitue une très grande performance qui permet à Sele Yalaghuli d’arracher la meilleure cote pour la régie financière qu’il dirige.

Selon les données comparatives disponibles à la chambre de conciliation des recettes de l’État pour le mois d’avril 2019, les recettes totales déclarées  par la DGDA et la DGRAD pour cette même période de l’année sont respectivement de  l’ordre de 170.651.660.196,20 FC et 94.744.626.348,27 Fc.

Cette nouvelle performance en dit long sur les efforts fournis par le DG Sele Yala Ghuli et toute son administration dans la maximisation des recettes de l’État en cette période où la RDC en a plus que besoin pour relever les multiples défis de reconstruction nationale.

Au vu du rapport de conciliation des recettes de l’État pour le mois d’avril dernier, il ressort que l’administration fiscale s’est également distinguée dans le recouvrement de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) et la TVR (taxe sur certains véhicules routiers) en réalisant comme recettes déclarées 84.344.732.261,23 FC, tandis que la DGDA a réalisé à ce sujet 66.456.338.841,00 FC comme recettes.

Les efforts fournis par la régie dirigée par Sele Yalaghuli sont également perceptibles concernant les recettes glanées auprès des sociétés pétrolières au mois d’avril. Ici, les données disponibles à la Banque centrale indiquent que la DGI a réussi à recouvrer 26.369.996.903,12 FC. Quant à la DGRAD, elle a recouvré 7.722.504.299,18 Fc. Ainsi, le total recouvré par ces deux régies est de 34.092.501.202,30 Fc.

Il sied aussi de noter que le total de recettes propres déclarées recouvrées du 1er au 30 avril 2019 par les trois régies financières (DGI, DGDA et DGRAD) est de plus de mille milliards de FC, soit 1003.820.738.973,35 Fc. Et le total des recettes mobilisées  en cette même période par les trois régies financières est de 74%, à en croire le rapport issu de la séance de conciliation des recettes de l’État tenue le  10 mai 2019.

La nouvelle performance réalisée par la DGI témoigne, si besoin en est, du bon climat de travail qui règne au sein de cette régie et de la détermination qui anime celle-ci.

Par DMK

*

*

Monter

Login

Lost your password?