..."/>

Le ministre français Jean-Yves Le Drian à Kinshasa ce lundi

ministre français Jean-Yves Le Drian

Outre les questions sécuritaires, le chef de la diplomatie française veut contribuer à la lutte contre le changement climatique et promouvoir la francophonie  

Jean-Yves Le Drian, le ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, est attendu en République démocratique du Congo aujourd’hui lundi  20 mai.  Selon le site officiel du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, diplomatie.gouv.fr, à Kinshasa, le ministre sera reçu en audience par le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Pour l’occasion, l’homme  compte insister sur la volonté de son pays à  nouer un partenariat de long terme avec la RD Congo autour de trois grandes priorités : l’éducation, la santé et la sécurité.

Selon le Quai d’Orsay, Jean-Yves Le Drian marquera également le  souhait de Paris d’ouvrer avec Kinshasa pour lutter contre le changement climatique, protéger la biodiversité et promouvoir la Francophonie dans toutes ses dimensions. Le ministre compte par ailleurs visiter  l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), qui travaille conjointement avec l’Institut de recherche et de développement (IRD) et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) pour améliorer la recherche liée au virus Ebola.

Le numéro un de la diplomatie française   évoquera les questions de sécurité, lors  d’une réunion de travail avec les autorités congolaises et la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, Leila Zerrougui. Il va s’exprimer sur les enjeux de sécurité en Afrique et en RD Congo devant les auditeurs du Centre des hautes études de stratégie et de défense.

Contacts avec la société civile

L’homme se rendra à l’Institut Français de Kinshasa pour évoquer la coopération culturelle dans la perspective de la Saison 2020 sur les cultures africaines ainsi que la coopération éducative et universitaire entre la France et la RDC.
Il aura par ailleurs des contacts avec des représentants de la société civile et d’autres  personnalités, afin de discuter des questions de gouvernance.

Par YHR

*

*

Monter

Login

Lost your password?