..."/>

Noël kimbanguiste :Surbens Swalenge Bernard explique la date du 25 Mai

Les Kimbanguistes

L’Église Kimbanguiste a célébré le Samedi 25 Mai 2019, la fête de Noël. Au cours de cette célébration, les Kimbanguistes  célèbrent non seulement la naissance de Jésus-Christ, mais  également celle du deuxième fils du prophète Simon Kimbangu, en l’occurrence Dialungana Kiangani, un personnage qui incarne Jésus-Christ dans cette religion.

Commémorée sous le thème  » Il est le même hier aujourd’hui et éternellement « , à Kinshasa, la célébration a eu lieu au Centre d’accueil de Kasa-Vubu devant le Vice Gouverneur de la ville de Kinshasa, Mr Néron Mbungu Mbungu, quelques autorités de la ville et députés nationales ainsi que quelques Chefs Spirituels de l’Église Kimbaguiste, comme la 1ère Conseillère de Papa Simon Kimbangu Kiangani.

Représentant le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, le Vice Gouverneur de ladite province, a salué l’implication, à travers les prières, de l’Église Kimbanguiste dans la lutte pour le développement du pays. Il a invité les membres à poursuivre avec leur requête auprès de Dieu, qui est le seul capable de faire de la RDC un pays fort et prospère, ainsi que  redonner à la ville de Kinshasa sa belle robe d’antan.

 » Construire le pays avec Dieu c’est la réussite totale. Je demande à l’Église Kimbanguiste de soutenir la ville de Kinshasa dans ses prières pour la redorer de sa robe d’autan. Il est impossible de réussir sans Dieu. L’Église doit continuer à nous soutenir à travers ses prières. Et avec Dieu nous ferons des exploits « , a-t-il déclaré.

Le 25 Mai pour les Kimbanguistes

Parlant sur la célébration de la naissance de Jésus-Christ a l’Église Kimbanguiste, le représentant de la ville de Kinshasa de l’Eglise Kimbanguiste, le révérend Surbens Swalenge Bernard a indiqué :  » Il est connu de tous que la date du 25 décembre n’est pas celle de la naissance de Jésus-Christ.

C’est une date conventionnelle. C’est-à-dire, les gens se sont entendus, parce qu’ils n’avaient pas la maîtrise de la vraie date de naissance du Jésus. Et moi, ça m’étonne. Je me demande pourquoi les chrétiens de cette époque n’avaient pas demandé à Dieu, par la prière, pour qu’il leur donne la vraie date de naissance de Jésus-Christ. Au lieu d’aller puiser dans l’histoire la date de Mitra, dieu soleil, et la christianiser comme date de naissance de Jésus « .

Pour le révérend Surbens Swalenge, le 25 décembre est une date mondaine et non la vraie date de naissance de Jésus. La vraie date de la naissance de Jésus-Christ est le 25 mai.  » Partant de la Bible qui est le livre fondamental de tous les chrétiens, selon Luc 1 :26 qui parle de la conception de Jésus et selon le calendrier juif à partir de l’exode.

Parce que Dieu a dit aux Israélites que le mois de votre sortie d’esclavage devient automatiquement votre premier mois de l’année. Donc leur mois de janvier, comparativement à notre calendrier d’aujourd’hui. Et la conception de Jésus s’estfaite au sixième mois du calendrier juif, qui correspond au 9ème mois de notre calendrier, le mois de septembre « , a-t-il souligné.

Quand on commence à compter jusqu’à décembre, fait-il savoir,  « vous remarquerez que c’est impossible qu’un enfant puisse naitre endéans quatre mois de grossesse, par rapport à la médecine. Mais si nous continuons jusqu’au mois de mai, ça nous fait neuf mois. Donc, les Kimbanguistes ont raison ».

A part la Bible, le numéro un de l’église kimbanguiste pour la ville de Kinshasa parle aussi des cantiques captés. « Parmi les quatre sources qui nous révèlent le secret divin, Il y a la Bible, les cantiques captées, car nos cantiques ne sont pas composées mais inspirées de Dieu. Nous avons aussi la tradition ou le magistère de l’Eglise, c’est-à-dire des déclarations solennelles et doctrinales de nos Papas (ndlr les trois fils de Simon Kimbangu). A cela, il faut ajouter une 5ème source qui est l’expérience personnelle « .

Le représentant provincial de l’Église Kimbanguiste estime que ces différents fondements sont suffisants pour donner raison à son Église. Il demande, dès lors, à tous les chrétiens de ne plus célébrer la Noël le 25 décembre. « Parce que, continuer à fêter le 25 décembre, c’est glorifier Albert Doure. Ce peintre allemand qui a dessiné le visage qu’on fait passer pour l’image de Jésus.

A cette époque-là, il n’y avait ni photo ni camera et Albert Doure, en tant que peintre, il a créé cette image-là. Si nous continuons à fêter le 25 Décembre, nous continuons à célébrer le dieu Mithra, le dieu soleil à partir de ce visage de l’allemand Albert Doure. Fêtons tous Noël le 25 mai, c’est la vraie date de Jésus-Christ « , a-t-il insisté.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?