..."/>

Sud -Kivu : 129 enfants sortis du carré minier scolarisés

mine en rdc

Chaque année, des centaines d’enfants réintègrent le système scolaire grâce au programme de  » réinsertion socio-économique des femmes professionnelles de sexe et des enfants vivant autour des mines. L’année scolaire 2018-2019 n’a pas échappé à la tradition. Ainsi, le centre de récupération scolaire de Luhwinja vient de clôturer l’année scolaire avec un effectif de 129 élèves dont 57 filles et 72 garçons. La proclamation des résultats est intervenue le jeudi 4 juillet 2019 en présence des parents d’élèves.

Sortis des carrés miniers après une campagne de sensibilisation que mène l’Action pour la Promotion de l’Enfant et de la Femme (APEF), les enfants sont ensuite inscrits à l’école pour apprendre à lire et à écrire. Une fois admis, l’élève bénéficie de l’uniforme scolaire, de la gratuité de l’enseignement, des soins médicaux et des  repas pour l’encourager à suivre les cours dans de bonnes conditions.

En cas de besoin, l’APEF met à la disposition de ces élèves un psychologue pour le suivi psycho-social de certains cas à problème. Cette approche s’inscrit dans la philosophie du Dr Denis Mukwege, dont le souci est d’accorder la dignité à chaque être humain.

Pour les animateurs de l’APEF, le programme de réinsertion socio-économique des enfants vivant autour des mines artisanales de Mwenga a été salutaire pour les personnes les plus exclues de la communauté. Grâce aux actions menées par la Fondation Panzi, à travers sa clinique juridique, des victimes de violences sexuelles ont pu recouvrir leurs droits, avec l’appui juridique de la Fondation Panzi. Sur le plan scolaire, plus de 70 enfants sont déjà à l’école secondaire.

Le jeudi 4 juillet, date de la proclamation des résultats, l’ambiance était aux réjouissances pour ces centaines d’élèves qui ont répondu au rendez-vous, accompagnés de leurs parents.  Ce sont des filles et garçons dont l’âge varie de 8 à 13 ans qui ont scandé des chants de gratitude, en présence des éducateurs et parents venus pour la circonstance.
Parmi les invités à la cérémonie de proclamation, on retient la présence remarquable de la fille Bulangalire Chuma, qui après le carré minier, est fière de fréquenter l’école :  » Je travaillais dans le carré minier, maintenant je suis en 2ème secondaire. J’ai réussi l’année avec 64% et j’étais la 6ème de la classe. Je vais poursuivre les études jusqu’à la fin « .
Pendant la période des vacances, les élèves vacanciers participent à la vie économique de leurs familles respectives, grâce aux leçons apprises de la part de l’APEF sur l’entretien des jardins potagers et l’élevage des lapins et cobayes. La réussite de ce projet est effective, grâce à l’appui de l’Union Européenne.

Par GKM

*

*

Monter

Login

Lost your password?