..."/>

Football, Pour sa 25ème édition : la LINAFOOT innove !

Emmanuel Kande

Le championnat national organisé par la Ligue Nationale de Football (LINAFOOT) a démarré depuis le 16 Août 2019. Contrairement aux éditions précédentes, cette fois-ci le respect de la date de la reprise, comme arrêtée la saison écoulée, a été respectée. Dans le souci de remonter le championnat congolais, la LINAFOOT a organisé, le mardi 20 août dernier, au siège de la Fédération Congolaise de Football et Association (FECOFA), un atelier de renforcement des capacités des journalistes sportifs.

Intervenant de la part du comité de gestion de la LINAFOOt, le secrétaire national, Emmanuel Kande, a commencé par remercier, au nom de son organe, intervenants et participants à cet atelier. Après, il a tenu à parler des avancées enregistrées par le comité Bosco Mwehu, malgré les multiples difficultés que connait  la LINAFOOT concernant l’organisation du sport- roi en RDC.

A propos des reports des matches et du  calendrier de la Ligue 1, Me Kande a tenu à préciser que dans la plus part des cas, ces reports sont liés aux problèmes financiers des clubs qui, souvent, ont du mal à enchainer des déplacements, vu les maigres moyens disponibles. Ceci étant dit, la LINAFOOT, qui n’a rien avoir avec cet état de chose, continue quand même de se battre pour que le championnat national soit effectif, afin de respecter les strictes règles arrêtées par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA).

Dans son speech, le secrétaire national a révélé à la presse que, pour la toute première fois, le championnat national aura, pour cette édition, un ballon officiel. Œuvre d’un équipementier de renommée internationale, ce ballon professionnel respectera toutes les normes en la matière.
Me Emmanuel Kande est allé plus loin, en précisant que la LINAFOOT va remettre gratuitement un lot important de ballons officiels à tous les clubs qui prennent part à la Vodacom Ligue 1. Alors que pour ses compétitions, la Confédération Africaine de Footbal (CAF) disponibilise 14 ballons, la LINAFOOT va, pour l’instant, mettre à disposition  10 ballons officiels pour tous les stades dans lesquels se déroulent les rencontres sportives qu’elle organise.

Toujours dans le même cadre, le secrétaire national a laissé entendre que son organe va, dans les touts prochains jours, signer un contrat avec l’équipementier fournisseur du ballon officiel, afin que celui-ci habille officiellement les clubs qui le souhaiteront. L’avantage avec ce contrat réside dans le fait que les clubs congolais, malgré leurs maigres moyens, pourront bénéficier d’équipements de qualité, obéissants aux normes internationales.
Comme autre innovation, Me Emmanuel Kande a révélé à l’opinion que son organe va très prochainement disponibiliser dans tous les stades des zones neutres, pour faciliter le travail des chevaliers de la plume.

Contrat obligatoire pour tous les joueurs

 » La FIFA ne reconnait que deux statuts d’un joueur : soit il est amateur, soit il est professionnel et dans ce dernier cas, seul un contrat signé en bonne et due forme peut l’attester « . Dans son intervention, Emmanuel Kande a ajouté que, désormais, tous les clubs prenant part au championnat national doivent présenter obligatoirement les contrats de joueurs de leurs effectifs. Pour éviter toute mauvaise interprétation, le secrétaire national du comité de gestion de la LINAFOOT a insisté sur le fait que son organe n’a fixé ni le montant du contrat, encore moins un seuil de salaire des joueurs. Peu importe les engagements que prendront les clubs avec ses athlètes, l’essentiel est l’existence d’un contrat liant les deux parties. Il a, par la suite, insisté sur le fait que ce contrat doit respecter scrupuleusement les règles en vigueur.

Concernant les entraineurs

Toujours dans le même cadre, Emmanuel Kande a révélé aussi que désormais, dans la fiche des équipes qui prennent part à toutes ses compétitions, la LINAFOOT a réservé une case spéciale pour l’équipe technique du club. Cette innovation permettra désormais à cet organe de vérifier, dès l’entame du championnat, la conformité des normes telles qu’établies par la Fédération. En à croire le secrétaire national, le problème concernant les licences des entraîneurs des équipes congolaises devant prendre part aux compétitions internationales, appartient désormais au passé.

Par Armando Mananasi

*

*

Monter

Login

Lost your password?