..."/>

Éducation de base : Gratuité de l’enseignement : c’est acquis !

Emery Okundji Ndjovu Gratuité de l'enseignement

Selon  le ministre de l’EPSP qui l’a confirmé hier devant la presse,  tous les frais que le gouvernement faisait payer aux parents d’élèves seront supprimés dans les établissements publics dès  la rentrée scolaire 2019-2020
Par GKM

Devant la presse hier  mercredi 21 août 2019, le ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel(EPSP), Emery Okundji Ndjovu, a annoncé la suppression de tous les frais de scolarité dans les établissements publics.  Auparavant,  le gouvernement les faisait payer par les  parents.  Selon le ministre cette gratuite sera  une réalité vivante dès la rentrée scolaire 2019-2020 sur toute l’étendue du territoire national.  » Je vous annonce que tous les frais de scolarité sont supprimés dans tous les établissements d’enseignement public, en attendant les résolutions de la table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base en République Démocratique du Congo « , a déclaré le ministre Emery Okundji Ndjovu. Parmi ces frais supprimés, le numéro 1 de l’EPSP a cité entre autres le minerval, les frais de bulletin, l’assurance et les frais d’identification des élèves.

 » Tous ces frais sont pris en charge par l’Etat congolais, par le gouvernement. Donc, il n’y aucune raison qu’on fasse payer aux parents cette catégorie des frais « , a fait savoir le ministre Emery Okundji, tout en indiquant  que la gratuité de l’enseignement de base est un processus.  » Avec l’effectivité de la gratuité de l’éducation de base, Fatshi vient de marquer ses premiers points « , se réjouissent les internautes, réagissant à l’annonce du ministre Emery Okundju.

Fatshi concrétise sa promesse de la campagne électorale

Avant l’annonce du ministre Emery Okundju Ndjovu, la porte -parole adjoint du chef de l’Etat, Mme Tina Salama avait annoncé à travers un tweet la gratuité de l’enseignement de base.  » Ça y est ! Félix Tshisekedi rend effective la gratuité de l’enseignement primaire sur toute l’étendue de la RDC « , écrit-elle.  « Nous avons le plaisir de vous annoncer que l’enseignement primaire sera gratuit et effectif dès la rentrée prochaine des classes! « , a fait savoir Tina Salama.

Bien que consacré dans l’article 43 de la Constitution du 18 février 2006, la gratuité de l’enseignement primaire n’a jamais été effective en RDC sous le règne de Joseph Kabila,  qui a fait 18 ans à la tête du pays. Félix  Antoine Tshisekedi  Tshilombo sera donc le premier Président de la République à matérialiser cette exigence constitutionnelle.  La gratuité de l’enseignement de base était une des promesses de la campagne électorale  de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Mais également lors de son voyage en Namibie, Kenya Fatshi  avait fait cette promesse devant les Congolais vivant dans ces pays de l’Afrique Australe.

Ce vendredi, le ministre  de l’EPSP, Emery Okundju va donner le coup d’envoi des assises de la table ronde sur la gratuité de l’enseignement de base en République Démocratique du Congo. Ce forum de trois jours dévoilera la feuille de route de l’Etat congolais sur la gratuité de l’enseignement et d’autres mesures idoines pour la prise en charge effective des enseignants par les pouvoirs publics.  Homme de terrain, le ministre Emery Okundji Ndjovu avait  ouvert mardi 20 août  2019 à Kinshasa, la cérémonie commémorative (festive) du cinquantenaire de l’Association Nationale des Parents, Elèves et Étudiants du Congo(ANAPECO), placée sous le signe de la promotion de l’éducation et de la formation de qualité en République Démocratique du Congo.

Prenant la parole, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel a  rendu un vibrant hommage au président de la République Félix Tshisekedi, qui a fait de la gratuité de l’enseignement de base une des priorités absolues de son quinquennat. Il a, à cette occasion, salué l’engagement des parents qui continuent à soutenir l’éducation nationale.

*

*

Monter

Login

Lost your password?