..."/>

Le saut-de-mouton de Pompage : bientôt une réalité

saut-de-mouton de Pompage

Dans le but de lutter contre les embouteillages dans la ville de Kinshasa, le gouvernement congolais a initié la construction des sauts-de-mouton à certains grands carrefours de la capitale.
Pour ce faire, deux entreprises publiques, en l’occurrence l’Office des Voiries et Drainage (OVD) et l’Office des Routes (OR) sont mises à contribution. Est-ce le début d’une nouvelle ère ? L’avenir nous en dira peut-être plus. Devenus un cauchemar pour les automobilistes kinois, ces travaux avancent à pas de tortue dans certains sites, au grand dam de nombreux Kinois confrontés à des embouteillages monstres et obligés de parcourir certaines distances à pied !

Pour le site de Pompage, dans la commune de Ngaliema, le saut de mouton sera bientôt une réalité.
Cette assurance  a été exprimée par le directeur général de l’Office des voiries et drainage (OVD), Benjamin Wenga, qui s’est félicité du bon avancement des travaux, en précisant que la clôture de ces travaux interviendra à la fin du mois de septembre de cette année.

Patience des Kinois dans la douleur

Obligée d’attendre encore des mois pour les autres sites, la population kinoise, particulièrement celle de Tshangu, espère voir les travaux de ces ouvrages toucher vite à leur fin, car depuis quelques mois, il s’observe des embouteillages monstres dans la ville de Kinshasa, causés par l’exécution de ces travaux. Si les habitants d’autres parties de la capitale respirent un peu, il faut préciser que la population du district de la Tshangu souffre énormément avec ces embouteillages. Chaque jour, les Kinois habitant le district de Tshangu  recourent aux taxis-motos pour arriver à destination. Ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens sont obligés de faire de longues distances à pieds.

Il convient de rappeler que ces travaux ont pris beaucoup de temps, parce que rien ne se faisait dans certains chantiers. Informé, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait fait le tour de tous les chantiers au mois juillet dernier, pour se rendre compte de l’avancement de ces travaux.
Cette visite, saluée par la population kinoise a quand même réveillé les entreprises chargées de faire ces travaux. Son porte-parole, Kasongo Mwema avait aussi indiqué que  » là où rien n’est fait, les tôles bleues devraient être démontées et les sites devraient être rouverts à la circulation « .

Conséquence : depuis la descente sur terrain du Président de la République, on sent que les choses avancent, à la  satisfaction de certains Kinois qui espèrent que ces travaux mettront un terme aux monstrueux bouchons.  A Pompage, ces travaux sont exécutés dans la commune de Ngaliema. D’autres chantiers ont vu le jour au rond-point SOCIMAT, au rond-point Mandela, sur l’avenue de la Libération (Ex-24 novembre), à Debonhomme(Matete), au marché de Liberté et à Pascal(Masina).

Par Thony Kambila

*

*

Monter

Login

Lost your password?