..."/>

4 Juillet 2019 : Le 243ème anniversaire de l’indépendance fêté avec faste

ambassadeur des etats unies Mike Hammer à kivu rdc

Le Jeudi 4 Juillet, les Américains n’avaient pas  travaillé pas : ils ont célébré avec faste le 243ème  anniversaire leur indépendance ( Independance Day). C’est un jour très important et significatif pour tous les Américains.  Ils ont  commémoré un événement fondamental et constitutif de leur pays : la signature de leur indépendance qui a eu lieu le 4 Juillet 1776.

En un mot, cette fête nationale célèbre la déclaration d’indépendance des treize colonies d’Amérique vis-à-vis des  Britanniques. Car, il ne faut pas oublier que jusqu’en 1776, les États-Unis étaient une colonie britannique. C’était une grande fête patriotique. Pendant cette journée, les drapeaux  étaient déployés fièrement sur toute l’étendue du Pays afin de célébrer un héritage commun de liberté et de démocratie .

Dans plusieurs villes américaines, il y a eu  parades de fanfares, de magnifiques et traditionnels feux d’artifices, de chars…Toute la Nation s’était  colorée en couleur du drapeau américain c’est-à-dire : rouge, blanc et bleu. Les Américaines et Américains s’étaient retrouvés en famille ou entre amis autour de joyeux barbecues. C’est l’un de plus importants  jours fériés des États-Unis.

Les manifestations de cet anniversaire ont compris notamment des décorations aux couleurs locales, des fanfares, des jeux d’articles, les défilés, les jeux sportifs…Généralement  les nombreux New Yorkais  profitent de cette journée pour aller  à Long Island ou à Fire Island faire une grillade. Les trains et les plages sont bourrés des gens ! Le feu d’artifice est grandiose, il faut être à temps pour avoir les meilleures places sur l’East River.  Des diners croisières sont organisés tandis que  les bus touristiques prévoient aussi une excursion spéciale.

Dans son essai intitulé le 4 juillet, l’écrivain américain John Updike dit :  »  le 4 juillet évoque toujours en nous (…) la découverte de l’été américain comme  d’un autre continent. Terre de crèmes glacées, de base-ball, de pique-niques sur la plage et concerts en plein air, terre de liberté  »

Toujours en rapport avec cette fête, Henry H. Bennett, écrivain américain, a écrit un poème ayant comme intitulé  » le drapeau passe  » où il montre non seulement l’importance liée à cette célébration sur toute l’étendue Américaine mais aussi l’attachement du peuple américain à sa Patrie.

Rappelons que Christophe Colomb a pu découvrir l’Amérique en 1492. Par la suite, elle est demeurée, une colonie britannique jusqu’en 1775. Arrivé en 1776, les États-Unis se sont affranchis des Britanniques et, pour officialiser cela, la déclaration d’indépendance a  été rédigée par Jefferson, signée par les délégués réunis au sein de l’indépendance Hall, le 4 Juillet. Depuis lors, cette date est célébrée partout dans le Pays comme fête nationale.

Par Jean-Paul Kanyinda/  CP

*

*

Monter

Login

Lost your password?