..."/>

Ce samedi, sauf changement de dernière minute : Lancement de « Kin Bopeto » : gare à un pétard mouillé

Assainissement de la ville de Kinshasa Le Gouverneur Gentiny Ngobila

Ce samedi 19 octobre en fin de matinée, le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila sera honoré par de nombreux officiels de sa juridiction à l’occasion du lancement officiel par lui de la campagne d’assainissement de la capitale baptisée « Kin Bopeto ».
Cette cérémonie d’importance à la fois politique, pédagogique  et historique qui a même occasionné le report de la manifestation du CLC (Comité laïc de coordination) attirera une foule nombreuse en provenance de 24 communes de la capitale, à laquelle se joindront les notabilités locales dont les députés de la ville-province et des invités nationaux et étrangers.

Plusieurs fois reporté en raison de l’emploi de temps fort chargé du Président de la République, l’événement sera une occasion propice offerte au n°1 de la capitale de rappeler à ses administrés que le destin de leur ville se trouve entre leurs mains et que la qualité de la vie (bonne ou mauvaise) à y mener relève avant tout de leur responsabilité exclusive, l’aide des pouvoirs publics n’étant qu’un simple appoint !

Quatre piliers essentiels

Oui à « Kin Bopeto », mais le plus grand prix à payer est et demeure la discipline que la population de la capitale doit s’imposer notamment en ce qui concerne la gestion de ses déchets ménagers et la pratique de règles élémentaires d’hygiène individuelle et collective. Comme on peut le constater, le contraire de ce qui précède serait une véritable catastrophe car « Kin Bopeto » deviendrait à la longue une sorte de pétard mouillé destiné à tromper la bonne foi des pays amis désireux d’y coopérer étroitement ou alors une façon pour les protagonistes de l’initiative de porter sciemment ombrage à la personne du Président Félix Antoine Tshisekedi qui soutient celle-ci sans aucune réserve de sa part en sa double qualité de garant de la nation et de natif de la ville-province de Kinshasa.

Tout en souhaitant plein succès à la campagne d’assainissement « Kin Bopeto », nous ne cesserons pas de dire au gouverneur Gentiny Ngobila que son action doit se reposer sur quatre piliers essentiels, à savoir une éducation permanente de la population ; des tâches accomplies et la sanction positive ou négative.

Par Bamporiki Chamira

*

*

Monter

Login

Lost your password?