..."/>

Mont-Ngafula : un chef coutumier appelle la population de Kinshasa à l’unité

Convaincu qu’on ne peut pas développer un pays divisé, le  chef coutumier Mapesa Dibalandilua invite les Kinois à soutenir la gratuité de l’enseignement de base décidée par le Président de la République et l’opération Kin Bopeto initiée par le Gouverneur de la capitale
Par Thony Kambila

« Pour amener la République Démocratique du Congo, notre pays, à son développement, nous devons être unis ». Ce vœu a été émis par le chef coutumier Bernard Mapesa Dibalandilua du groupement Kimvula, dans la commune de Mont-Ngafula, à Kinshasa, président provincial et national  de la communauté Umu-Teke (Umbu-Teke).

Au cours d’un entretien accordé à la rédaction de  La Tempête des Tropiques, le chef coutumier Bernard Mapesa  a indiqué que  le peuple congolais doit s’inspirer de l’exemple des peuples Umu(Umbu) et Teke, originaires de la ville province de Kinshasa qui ont accepté de céder leurs terres à l’Etat congolais et aux populations venues d’autres provinces pour construire leurs habitations.
Cette raison et tant d’autres ont poussé le chef du groupement Kimvula à émettre le vœu de voir les Congolais  de toutes les tendances  vivre  dans l’unité et la cohésion, tout en  bannissant l’égoïsme.

Gratuité de l’enseignement de base  et opération « Kin Bopeto »

« La gratuité de l’enseignement de base n’est pas pour le l’intérêt seul du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi. Cette décision vise plutôt l’intérêt de tous les enfants de la République Démocratique du Congo, sans exception aucune », a-t-il fait remarquer, en exhortant toutes les filles et tous les fils du pays à soutenir à 1OO% cette belle initiative.
Selon lui, les raisons pour soutenir cette action se justifient par le fait que le chef de l’Etat n’a fait qu’appliquer ce que dit la Constitution qui est la loi suprême du pays.

Le chef du groupement Kimvula a également rappelé qu’à l’époque où il a fait ses études primaires et secondaires, il y avait la gratuité de l’enseignement de base. « Pourquoi cela ne doit pas se faire aujourd’hui ? », s’est-il exclamé, avant d’émettre le vœu de voir aussi les fournitures scolaires comme les uniformes et les cahiers être distribués gratuitement.
Concernant l’opération Kin Bopeto, Mfumu Bernard Mapesa invite ses compatriote à adhérer massivement à cette opération qui, selon lui,  permet de lutter contre l’insalubrité qui a élu domicile dans la capitale congolaise devenue « Kin la poubelle » alors qu’elle était « Kin la belle ».

Pour lui, cette initiative contribuera au bien-être de toute la population en matière de santé. Aussi a-t-il insisté sur le fait que les Congolais doivent avoir l’habitude de reconnaître et d’encourager les bons actes posés par les autorités du pays en commençant par l’époque du Président Kasa-Vubu, du Maréchal Mobutu, de Laurent Désiré Kabila, de Joseph Kabila etc.

In convient de rappeler que les Umu-Teke sont les autochtones de la province de Kinshasa. Les Teke occupent seulement la commune de Maluku, tandis que les Umu sont présents dans les 23 autres communes de la ville-province de Kinshasa. De toutes ces deux tribus, ce seuls les Umu sont venus de Kongo Dia Ntotila.

Quant aux Teke, ils  tirent leurs origines du Gabon, du Congo Brazzaville et d’ailleurs. La première personne Teke à être parti de là jusqu’à Kinshasa c’était M. Ngaliema appelé Ngalema, suivi de son neveu roi Makoko qui s’installa à Limete au quartier Mombele. Le terme UMU appelé abusivement UMBU signifie la respiration.
Il sied de rappeler Mfumu Bernard Mapesa est également le président de l’ONG Umu-Teke qui prône l’unité et l’amour de la patrie.

*

*

Monter

Login

Lost your password?