..."/>

Des journalistes de la radio communautaire de Kinzau-Vuete formés sur diverses thématiques liées à la profession

Face aux dérapages maintes fois commis par des journalistes prestant dans les médias fonctionnant à Seke-Banza, un territoire situé à 80 Km à l’Ouest de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, de nombreux d’entre ces professionnels des médias qui, sans gêne aucune, ont volontairement reconnu leurs failles, n’ont pas hésité un seul instant à  manifester leur désir d’être formés au plus vite.    Cependant, devant la lourdeur de certains responsables desdits médias quant à la matérialisation de cette formation, Firmin Lungu Lungu, Directeur de programme de la Radio communautaire de Kinzau-Vuete (RCK), a en effet accepté de se jeter en premier au feu.

Transfert de compétences

Ainsi, avec le peu d’atouts tant matériels que financiers qu’il a pu réunir en un temps record, l’homme s’est directement confié non seulement à l’animateur de l’une des institutions provinciales d’appui à la démocratie ; mais aussi à ceux de certaines structures professionnelles de la province. Parmi lesquels Célestin Bibimbu Kuhuna, Dieudonné Muaka Dimbi et Nana Madeleine Dimbi Mbungu, respectivement Coordonnateur provincial du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), Président provincial de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) et Coordonnatrice adjointe de l’Union des Médias Communautaires du Kongo Central (UMECKO), afin que ces derniers arrivent à transférer leurs compétences à tous ses collaborateurs de la RCK. C’est-à-dire journalistes, techniciens et animateurs confondus.

Au total, 48 journalistes de la RCK ont suivi, du 1er au 3 novembre 2019, cet atelier de renforcement des capacités qui avait pour cadre la salle du restaurant de l’auberge « Les Deux Palmiers »  de Kinzau-Vuete. Ce stage a porté essentiellement sur diverses thématiques, liées notamment au code d’éthique et de déontologie professionnelle ; au processus de la communication pour le développement, aux manquements régulièrement commis dans les médias du Kongo Central par les journalistes ; aux genres radiophoniques et enfin à la collecte, au traitement et à la diffusion des informations.

Exercices pratiques

A noter que le tout a été sanctionné par des séances d’exercices pratiques, à l’issue desquelles les participants, qui étaient repartis en six groupes de travail, ont réalisé des reportages de terrain axés sur des sujets bien choisis par les facilitateurs, tels que la gratuité de l’enseignement, la vaccination…etc. Aussi, deux vieilles publications parues dans des journaux de Kinshasa ont été trillées au volet et mis à la disposition des participants pour qu’après les avoir lu attentivement qu’ils puissent relever les fautes déontologiques et d’éthique commises par leurs auteurs. C’est ce qui a été fait à la satisfaction générale des apprenants.

Un exemple à suivre…

Au terme de cet atelier très riche en enseignement, des attestations ont été décernées aux apprenants qui, du reste, ont promis de mettre à contribution les nouvelles connaissances acquises afin d’améliorer davantage la qualité de leur prestation et, éventuellement, faire désormais de la Radio Communautaire de Kinzau-Vuete un média d’excellence, responsable et de qualité.     Fort de la qualité de la matière dispensée au cours desdites assises, les responsables de la Radio Télé Communautaire Formoza (RTCF), une propriété de l’honorable Joachim Mavungu Tsiku, député national élu de la circonscription électorale de Seke-Banza, ont, eux aussi,  promis d’emboiter le pas à ceux de la RCK par l’organisation, dans un bref délai, d’un atelier de mise à niveau en faveur de leurs journalistes et avec les mêmes facilitateurs.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?