..."/>

La Reine des neiges de retour au cinéma

film la reine des neiges

« La Reine des neiges 2 », le dessin animé phénomène, revient au cinéma  ce mois de novembre en RD Congo. Il s’agit d’une suite de « La Reine des neiges  », sorti en 2013, librement inspiré du conte homonyme de l’écrivain danois  Hans Christian Andersen, publié en 1844. Dans ce long-métrage de 104 minutes, réalisé par le tandem Chris Buck et Jennifer Lee, l’action se déroule trois ans après les événements du premier film.  Elsa (Charlotte Hervieux) commence à entendre une étrange voix venant du Nord qui l’appelle. Avec sa sœur Anna (Emmylou Homs), Kristoff (Donald Reignoux ), Olaf le bonhomme de neige (Dany Boon), et Sven le renne, ils s’embarquent dans une nouvelle aventure loin de leur pays, Arendelle, pour découvrir les origines des pouvoirs d’Elsa et sauver leur royaume.

Un inquiétant pouvoir

Pour appel, dans le premier opus, les princesse Elsa et Anna, deux enfants, s’amusent de la magie d’Elsa, qui peut de la neige et de la glace d’un geste de la main ou du pied.  Mais un jour, l’ainée blesse sa jeune sœur en jouant. Prudents, les parents emportent leurs deux filles, chez des trolls, ces créatures légendaires du nord de l’Europe. Là, le sage des trolls guérit Anna et lui enlève tous les souvenirs de sa magie pour qu’elle ne demande plus à Elsa de faire des tours. Il prévient toutefois Elsa que ses pouvoirs ne feront que croître et qu’elle doit apprendre à les maitriser. La peur sera sa pire ennemie.

Afin que les pouvoirs d’Elsa ne s’ébruitent pas, le roi son père  limite les contacts avec l’extérieur et le personnel. Pour éviter tout nouvel accident, les deux sœurs sont séparées. Désormais, chacune a sa chambre et elles ne peuvent plus jouer ensemble. Elsa doit aussi porter des gants pour qu’elle ne forme pas de la glace sur tout ce qu’elle touche.

Une jeune souveraine

Plusieurs années plus tard, les deux sœurs,  sont adolescentes. Leurs parents partent en voyage, mais leur bateau est pris dans une tempête et fait naufrage. Respectant toujours les précautions de son père et de sa mère, Elsa n’ouvre pas sa porte à sa jeune sœur Anna et chacune doit faire son deuil de son côté.

Trois ans plus tard, Elsa a l’âge d’être reine et doit succéder à son père et à sa mère  décédés. Exceptionnellement, le château ouvre ses portes à la population pour le couronnement. Durant le bal qui suit, les deux sœurs se retrouvent et sympathisent. Anna rencontre aussi le prince Hans des Îles du Sud (Guillaume Beaujolais). Ils font connaissance et tombent amoureux. Hans demande à Anna de l’épouser, ce qu’elle accepte, le  présentant même  à Elsa.

Mais celle-ci refuse de donner sa bénédiction à un mariage aussi soudain. Le ton monte entre les adolescentes, au point qu’Anna arrache un gant d’Elsa et celle-ci fait un geste malencontreux et dévoile ses pouvoirs en formant un arc de glace autour d’elle. L’assemblée est stupéfaite et déjà on parle de sorcellerie. Craignant d’être arrêtée et condamnée, Elsa quitte le château et fuit vers le nord. Alors qu’on est en été, il commence à neiger. Anna, se sentant coupable, se lance   à la poursuite de sa sœur, en espérant pouvoir tout arranger.

« Libérée, délivrée »

Ce film Disney, a été un succès planétaire, avec un budget de 150 millions dollars,  pour des recettes mondiales de 1,276 milliard de dollars. La bande originale du dessin animé a contribué à cette réussite notamment  avec le titre « Libérée, délivrée » (Let It Go), interprété par  le personnage d’Elsa. Les paroles ont été écrites par Kristen Anderson-Lopez en version originale, et la musique a été composée par Robert Lopez. La chanson est nommée pour le Golden Globe de la meilleure chanson originale pour sa version originale, ainsi qu’aux Oscars 2014, où la chanson remporte l’Oscar de la meilleure chanson originale. Elle remporte également le Grammy Award 2015 de la meilleure chanson écrite pour un média visuel.

Par YHR

*

*

Monter

Login

Lost your password?