..."/>

Le député Muller Luthelo dénonce les tracasseries de la DGRK/Kinshasa contre les véhicules provenant d’autres provinces

Circulation à Matadi

Le député national Muller Luthelo Nyudi, a dénoncé les actes de certains agents de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK), qui dérangent tout possesseur d’un  véhicule en provenance d’autres provinces de la RD Congo disposant d’une vignette achetée dans cette province ; laquelle vignette qu’ils qualifient de « fausse ».

au cours d’un entretien avec l’un de nos correspondants locaux, l’élu de la circonscription électorale de Matadi a en effet condamné avec la dernière énergie les agisements de ces personnes affectées à travers toutes les entrées de la capitale comme   Matadi-Kibala,  Nsele, Beach Ngobila et autres. Car, selon ce parlementaire, une vignette achetée notamment au Kongo Central, Maniema, Katanga, Nord-Kivu…etc., a la même valeur que celle qui est mise en vente à la DGRK à Kinshasa.

Pour le député,  il est vraiment inconcevable que la DGRK de Kinshasa fasse payer la vignette aux véhicules en provenance d’autres provinces disposant déjà de leurs vignettes achetées au préalable depuis leurs entités respectives et cela, à travers ses agents ayant le contrôle des vignettes dans leurs attributions. Sinon alors, partout à travers les provinces de la RD Congo où ces véhicules poseront leurs pneus, ils seront contraints de payer les vignettes desdites provinces. Quel imbroglio ?, s’est en effet interrogé cet élu national. Ce qui n’est pas vraiment normal, regrette-il encore.

Très déçu

Raison pour laquelle a-t-il profité de son dernier séjour à Kinshasa pour rencontrer les responsables de la DGRK qui, contre toute attente, lui ont fait part de la décision prise par les autorités de Kinshasa selon laquelle tout véhicule circulant à Kinshasa devrait désormais porter obligatoirement la vignette de cette ville.

Très déçu par cette réponse Muller Luthelo leur a d’emblée rétorqué qu’ils ne devraient jamais prendre une telle décision avant sa mise en œuvre , sans devoir au préalable intéresser les autorités des provinces, en l’occurrences celles des provinces faisant frontières avec Kinshasa, à l’exemple du Kongo Central,  pour en débattre ensemble et planifier ce désagrément qui fait la honte de la République Démocratique du Congo vis-à-vis des étrangers qui ont choisi ce pays comme étant leur seconde patrie. Qu’adviendra-t-il encore si les tenants du pouvoir du Kongo Central, ainsi que d’autres provinces en faisaient autant en demandant à leurs Directions Générales des Recettes de faire désormais payer des vignettes de leurs provinces à  tout véhicule provenant de Kinshasa qui va devoir emprunter leurs routes ?

Se mettre dès lors autour d’une même table

Et puisqu’on ne n’y est pas encore, le souci le plus ardent qui anime le député  Muller Luthelo, qui a toujours prôné la paix sociale, est celui de voir les autorités politico-administratives de la ville province de Kinshasa, qui sont du reste interpellées, se mettre dès lors autour d’une même table avec celles de toutes les autres provinces de la RD Congo pour examiner  minutieusement cette question qui fait déjà couler beaucoup d’encre et de salive. Notamment en instruisant les agents de la DGRK commis au contrôle des vignettes à ne plus tourmenter les véhicules en provenances d’autres provinces qui entrent à Kinshasa et qui détiennent en bonne et due forme les vignettes de leurs provinces respectives.

La République Démocratique du Congo, somme toute, est une et indivisible. Cette réalité semble être mise en cause aujourd’hui par certains services d’Etat basés à Kinshasa qui se croient au dessus de tous ceux des provinces qui, croit-on savoir, ont aussi besoins des recettes générées par leurs différentes régies financières pour la matérialisation de leurs nombreux projets jugés prioritaires contenus dans les programmes d’actions de leurs gouvernements.

Par Dieudonné Muaka Dimbi

*

*

Monter

Login

Lost your password?