..."/>

Au cours de son Assemblée générale, RDC : La Ligue des Jeunes de l’Udps/Kibassa déplore la situation qui prévaut à l’UNIKIN

Des militants de l’UDPS devant le siège de leur parti à Kinshasa,  le 2/02/2017 au lendemain de l’annonce de la mort de leur leader Etienne Tshisekedi en Belgique. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Ligue des jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social/Kibassa a organisé récemment sa première  Assemblée générale de l’année 2020 au siège du parti dans la commune de Limete. La plénière a commencé par les échanges de vœux entre le comité de gestion et les jeunes de ce parti venus de plusieurs fédérations de la ville de Kinshasa.

Plusieurs points ont fait l’objet de cette rencontre notamment leur position par rapport aux manifestations des étudiants de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), au sénateur Joseph Kabila Kabange, à la récente déclaration de Ne Mwanda Nsemi et également à la guerre à Beni.

Le président de la Ligue des Jeunes, Marcel Phanzu a rappelé le fonctionnement de son bureau et a appelé les représentants de chaque fédération à présenter les rapports des activités de l’année 2019. Ce qui a été fait à tour de rôle par chaque représentant des commissions dont la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) et la commission économique et financière (ECOFIN).

Pour Marcel Phanzu, « les étudiants de l’UNIKIN ont le droit de manifester, mais pas jusqu’à casser les biens de l’Etat au sein de l’Université. Certains d’entre eux  seront dans l’avenir des dirigeants de cette même institution ».
« Il faut faire les choses comme des intellectuels et pas comme des insensés », a-t-il poursuivi.  Concernant le sénateur Joseph Kabila, Marcel Phanzu a précisé que « les amis du Front Commun pour le Congo (FCC) doivent savoir que l’ancien Chef de l’Etat a un statut qui lui est garanti par la constitution. Il n’est donc pas sénateur d’une seule province, mais de toute la RDC ».

Pour le cas de Ne Mwanda Nsemi qui s’est autoproclamé président de la RDC, il a appelé  les autorités du pays à aider ce leader Ne Kongo qui « doit être en ce moment très malade. Ce qu’il fait n’est pas normal car devenir président de la République commence par une campagne électorale pour finir par la voie des urnes ».

Préoccupé par la guerre de Beni, Marcel Phanzu promet tout son soutien et celui de l’Udps/Kibassa dans son ensemble aux FARDC qui sont en train de défendre le pays chaque jour. Mais il appelle le gouvernement à mettre des moyens suffisants à la disposition des militaires afin de finir cette guerre une fois pour toute pour que la paix soit rétablie.

Par Carroll Madiya

*

*

Monter

Login

Lost your password?